Commissariat saint malo 4086771

Un jeune homme décède en cellule de dégrisement au commissariat

Logo varmedias infos 1Ce mardi 12 février, le parquet de Saint-Malo va ouvrir une information judiciaire suite au décès, dans la nuit de samedi à dimanche, d'un jeune homme alors qu'il avait été placé en cellule de dégrisement.

Samedi 9 février, un homme de 20 ans est secouru par les pompiers sur une petite route près de Dinard après que sa voiture a glissé dans un fossé. Alcoolisé, il refuse de monter dans le véhicule des pompiers et est conduit par la police au commissariat de Saint-Malo pour être placé en cellule de dégrisement.

Un médecin est appelé pour l'ausculter et conclut à 22h40 que son état de santé est compatible avec un placement en garde à vue. 

Varmedias medias 2

Le père aussi

Comme le rapporte Ouest-France qui a révélé ce mardi l'information, une patrouille de police est retourné sur les lieux de l'accident et a découvert une autre voiture embourbée, avec au volant un conducteur, qui se révèle être le père du jeune homme accidenté. Alcoolisé également, le père est emmené au commissariat de Saint-Malo et placé en cellule de dégrisement non loin de celle de son fils.

Plus tard dans la soirée, selon Christine Le Crom, le chef de poste aurait vu le jeune homme allongé, pris d'un malaise. Le Samu est appelé et ne peut que constater le décès. 

L'IGPN dépêchée sur place

Le parquet de Saint-Malo est aussitôt alerté. Le procureur de permanence appelle l'IGPN (Inspection générale de la police nationale) qui débarque au commissariat à 5h du matin.
Selon Christine Le Crom, tous les policiers qui ont été en contact avec la jeune victime ont été auditionnés dans le cadre de l'enquête aussitôt ouverte pour "rechercher les causes de la mort"

Dans l'attente des résultats de l'autopsie

Une autopsie a été pratiquée lundi matin. "Le jeune homme ne présentait aucune lésion suite à son accident" précise le procureur. "Il était fortement alcoolisé, 0,89 mg par litre d’air expiré". (NDLR : un taux équivalent à 2,03 g d'alcool par litre de sang).

"Nous sommes dans l'attente des résultats toxicologiques réalisés lors de l'autopsie. Ceux-là ne devraient pas tarder mais je ne me prononcerai que lorsque j'aurai les résultats de l'examen anatomopathologique, qui eux mettront plus de temps à arriver"  ajoute Christine Le Crom.

Selon Ouest-France, le père de la victime a porté plainte à la gendarmerie lundi pour mort suspecte.

 Var medias toute l actu en direct 2

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire