Go brignoles

Les 450 magasins Micromania menacés de fermeture...

Logo varmedias infos 1En France, Micomania emploie près de 1500 personnes dans 450 boutiques.

 

La maison mère américaine des magasins Micromania en France doit faire face à une dette abyssale de 720 millions d’euros.

La firme américaine GameStop, le numéro un mondial de la distribution de jeux vidéo, accuse une dette abyssale de 720 millions d'euros et pourrait être amenée à fermer en France les 450 boutiques de sa filiale Micromania qui emploient près de 1500 personnes.

Face à la concurrence des grandes surfaces et des géants de la vente en ligne ou encore la dématérialisation des jeux vidéo que l’on trouve sur les plateformes des opérateurs téléphoniques, les magasins physiques spécialisés ont de plus en plus de mal à résister.

Fin janvier, le groupe américain, qui détient 7100 magasins dans 14 pays, a vu son cours en bourse chuter de 30 % à la suite de l’annonce de ses mauvais résultats financiers.

Varmedias medias

Un groupe sans dirigeant et obligé de vendre des actifs

Depuis le mois de mai 2018, GameStop n’a plus de véritable pilote dans l’avion depuis la démission de Michael Mauler, son directeur général qui n’a toujours pas été remplacé. Pour sortir du bourbier, en juin 2018, le groupe avait lancé un appel à repreneurs. Mais en plus de l’annonce de sa dette, le conseil d’administration a annoncé avoir jeté l’éponge faute de candidat.

Si la situation se corse, un sursis pourrait tout de même intervenir. Pour éponger une partie de ses dettes, GameStop vient de vendre mi-janvier son réseau de magasins Spring Mobile pour 648 millions d'euros. Mais comme le compte n’y est pas, le groupe va tout de même devoir tailler dans un certain nombre de ses boutiques pour survivre.

Pour reprendre pied, l’entreprise affirme « vouloir réinvestir dans la vente de jeux vidéo et d’objets de collection pour relancer sa croissance ». Un virage qui a déjà été pris par Micromania depuis 2017 avec son rapprochement avec l’enseigne Zing spécialisée dans la vente de produits dérivés comme les figurines, tee-shirts, mugs ou poupées.

De plus en plus de spécialistes estiment que les futures consoles de jeux ne disposeront plus de lecteur de disques. Une évolution qui pourrait signer l’arrêt de mort des boutiques de jeux vidéo, excepté pour le marché de l’occasion.

Var medias toute l actu en direct

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !