Retroviseur

L'arnaque au rétroviseur sévit toujours, la police nationale met en garde les automobilistes...

  • Par vm_infos
  • Le 05/04/2019
  • Commentaires (0)

Sur les réseaux sociaux la Police nationale alerte sur une recrudescence des arnaques au rétroviseur. Une pratique qui vise dans la plupart des cas les séniors au volant. Si la combine est vieille comme le monde, elle continue de faire des victimes un peu partout en France.

L’arnaque au rétroviseur continue de faire des victimes depuis quelque temps. Dans ce contexte la Police Nationale a tenu à rappeler sur les réseaux sociaux aux usagers d’être sur leur garde et principalement les séniors.

Sur Twitter, les policiers insistent sur cette arnaque vieille comme le monde : « Bien qu’ancienne, l’escroquerie au rétroviseur cassé continue à faire des victimes parmi les personnes âgées. Prudence ! Pensez à sensibiliser nos seniors. »

Bienvenue sur VAMEDIAS

Un scénario bien ficelé

Les escrocs appliquent un scénario bien huilé. Une première personne va se rapprocher de sa victime et simuler un accident de la circulation. Il affirmera alors que son rétroviseur est abîmé par la faute de sa victime du jour. De là l’escroc demandera le nom de son assurance et prétendra avoir la même.

Alors que l’usager piégé pense que celui-ci s’occupe d’appeler l’assureur, c’est en fait un complice qu’il joint par téléphone. Après cette conversation, il vous soumettra la possibilité de s’arranger à l’amiable en payant tout de suite en liquide. Cela permet d’éviter de payer une franchise exorbitante (la somme varie entre 250 et 1 000), selon les dires de l’escroc.

Si vous vous retrouvez dans cette situation à l’avenir, il est vivement conseillé d’établir un constat, quel que soit le type d’accrochage sur la voie publique, et de ne jamais donner d’argent liquide en compensation. Si vous souhaitez contacter votre assureur, composez vous-même le numéro qui figure sur votre attestation d’assurance.

Var medias toute l actu en direct 2

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire