640x410 david caumette ouvert 2015 cabaret ferme

INSOLITE: Pour sauver son activité, un agriculteur crée un cabaret à la ferme...

Logo varmedias infosFace à la crise du lait, David Caumette, éleveur bovin dans le Tarn, a diversifié son activité en ouvrant une ferme-auberge et salle de spectacle sur son exploitation...

David Caumette est un agriculteur qui ne manque pas d’idée pour sauver sa ferme. En 2015, cet éleveur bovin qui a repris l’exploitation familiale dans le petit village de Garrigues, à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest d’Albi (Tarn), a ouvert Les Folies Fermières, le premier cabaret de France à la ferme. Tous les week-ends, l’agriculteur de 37 ans range ainsi ses bottes pour enfiler son costume de directeur artistique.

Une belle histoire pour ce trentenaire qui a sauvé le dernier élevage bovin de sa commune, malgré la crise du lait.

Il a décidé de raconter ce projet fou dans un livre à paraître le 13 février.

Danseuses, magicien et tractotrain

« Nous avons d’abord ouvert une boucherie en 2013 sur l’exploitation pour mieux vendre nos produits, sans intermédiaire, explique David Caumette. Nous y écoulons 75 % de notre production. Pour le reste, nous avions ouvert une ferme-auberge avec les producteurs qui servaient et présentaient leurs produits mais comme ce n’était pas suffisant, j’ai eu l’idée de ce cabaret. »

Sur la scène du cabaret que David Caumette a entièrement construit lui-même, le public découvre un spectacle avec des danseuses, des chanteuses ou un magicien. Dans l’assiette, des produits du terroir de la ferme et d’une dizaine de producteurs du coin. Pour être dans les clous de l’administration, le jeune agriculteur passe même une licence Animations et spectacles. Et pour sensibiliser aux problématiques du monde agricole, il propose même une visite de la ferme, en tractotrain !

Varmedias medias

Le projet d’extension menacé

« Chez nous, le spectacle est avant tout dans l’assiette, confie le chef d’entreprise qui a quitté son poste de professeur de mécanique dans un lycée agricole pour redresser l’exploitation familiale. J’essaie d’innover pour ne pas disparaître et montrer ainsi que le monde rural a encore des ressources. »

Récompensé par le prix Coup de cœur en 2016 par le conseil régional, David Caumette veut multiplier par deux la capacité de sa salle de spectacle pour accueillir environ 200 personnes par soirée. Malheureusement, son permis de construire a été refusé par la mairie de Garrigues. « Nous avons fait un recours gracieux resté sans réponse, détaille l’éleveur. Pour mener ce projet vital à notre survie, nous avons lancé une pétition et allons saisir le tribunal administratif de Toulouse pour le contester. »

Pour Bernard Bolon, le maire du village de 300 habitants, « il y a eu une tolérance pour la construction de la ferme-auberge et du cabaret mais cette extension de la salle de spectacle va à l’encontre du code de l’urbanisme car ce projet est situé sur une zone agricole. Nous avons obligation de respecter la loi. »

Var medias toute l actu en direct

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire