Grippe

GRIPPE L’épidémie de grippe qui sévit actuellement ne devrait pas tarder à atteindre son pic...

Logo varmedias infos 2

Toutes les régions de France sont actuellement touchées par le virus de la grippe.

 

Des médecins généralistes pris d’assaut. Des services d’urgence saturés. Ça y est, la grippe est bien installée sur le territoire et ne cesse de gagner du terrain, avec pas moins de 352.000 nouvelles contaminations au cours de la dernière semaine, selon les chiffres du Réseau Sentinelles. Si jusque-là, tout semble correspondre à la traditionnelle saison du virus, qui sévit chaque année au cœur de l’hiver, la grippe a cette année la particularité de toucher de nombreuses personnes qui avaient pourtant été vaccinées. Et en pleine période de vacances scolaires, le virus pourrait encore progresser.

Varmedias medias

Vaccinés mais grippés

Avec un vaccin disponible depuis le mois d’octobre, nombreux sont ceux qui se sont fait vacciner pour se protéger du virus. Mais cette année, une proportion pas négligeable de personnes vaccinées a tout de même contracté le virus de la grippe. « Le vaccin contient plusieurs virus inactivés de la grippe, et s’agissant du H1N1, l’une des souches en circulation, le vaccin est efficace jusqu’à 70 %, explique Vincent Enouf, virologue et directeur adjoint du Centre National de référence de la grippe (CNR) à l’Institut Pasteur. En revanche, pour la souche H3N2, également en circulation, l’efficacité du vaccin ne serait que d’environ 20 % ». Un taux de protection assez faible contre cette souche, mais « le vaccin permet également de protéger les vaccinés contre deux virus de la grippe de type B, qui avaient sévi l’année dernière », précise le virologue.

Aujourd’hui, toutes les régions sont touchées par la grippe, et cabinets de médecins généralistes et services d’urgences sont saturés de patients présentant de symptômes grippaux. Mais « le pic de l’épidémie n’a vraisemblablement pas encore été atteint, souligne le Dr Luc Duquesnel, médecin généraliste et président des Généralistes-CSMF (Confédération des syndicats médicaux français). La difficulté aujourd’hui est que nous avons des patients grippés qui s’étaient pourtant fait vacciner et par ailleurs, on est en période de vacances scolaires, ce qui signifie qu’il va y avoir des flux de patients grippés, donc encore de nombreuses contaminations à venir ».

Var medias toute l actu en direct 2

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !