Billets de varmedias

Go brignoles

Les 450 magasins Micromania menacés de fermeture...

Logo varmedias infos 1En France, Micomania emploie près de 1500 personnes dans 450 boutiques.

 

La maison mère américaine des magasins Micromania en France doit faire face à une dette abyssale de 720 millions d’euros.

La firme américaine GameStop, le numéro un mondial de la distribution de jeux vidéo, accuse une dette abyssale de 720 millions d'euros et pourrait être amenée à fermer en France les 450 boutiques de sa filiale Micromania qui emploient près de 1500 personnes.

Face à la concurrence des grandes surfaces et des géants de la vente en ligne ou encore la dématérialisation des jeux vidéo que l’on trouve sur les plateformes des opérateurs téléphoniques, les magasins physiques spécialisés ont de plus en plus de mal à résister.

Fin janvier, le groupe américain, qui détient 7100 magasins dans 14 pays, a vu son cours en bourse chuter de 30 % à la suite de l’annonce de ses mauvais résultats financiers.

Varmedias medias

Un groupe sans dirigeant et obligé de vendre des actifs

Depuis le mois de mai 2018, GameStop n’a plus de véritable pilote dans l’avion depuis la démission de Michael Mauler, son directeur général qui n’a toujours pas été remplacé. Pour sortir du bourbier, en juin 2018, le groupe avait lancé un appel à repreneurs. Mais en plus de l’annonce de sa dette, le conseil d’administration a annoncé avoir jeté l’éponge faute de candidat.

Si la situation se corse, un sursis pourrait tout de même intervenir. Pour éponger une partie de ses dettes, GameStop vient de vendre mi-janvier son réseau de magasins Spring Mobile pour 648 millions d'euros. Mais comme le compte n’y est pas, le groupe va tout de même devoir tailler dans un certain nombre de ses boutiques pour survivre.

Pour reprendre pied, l’entreprise affirme « vouloir réinvestir dans la vente de jeux vidéo et d’objets de collection pour relancer sa croissance ». Un virage qui a déjà été pris par Micromania depuis 2017 avec son rapprochement avec l’enseigne Zing spécialisée dans la vente de produits dérivés comme les figurines, tee-shirts, mugs ou poupées.

De plus en plus de spécialistes estiment que les futures consoles de jeux ne disposeront plus de lecteur de disques. Une évolution qui pourrait signer l’arrêt de mort des boutiques de jeux vidéo, excepté pour le marché de l’occasion.

Var medias toute l actu en direct

8007621 a0b187c2 2bc5 11e9 8fe8 6d1c30375965 1 1000x625

Deux lycéennes sont portées disparues depuis quatre jours près de Lyon

Logo varmedias infos 1Les deux jeunes filles, âgées de 16 ans, n’ont plus donné signe de vie depuis lundi.

 

La police a lancé un appel à témoins vendredi après la disparition « inquiétante » de deux lycéennes de l’agglomération lyonnaise, qui n’ont plus donné signe de vie depuis lundi.

« Carla et Laure sont scolarisées au lycée La Favorite à Sainte-Foy-lès-Lyon, où elles ont été vues lundi 4 février au matin. Leur absence était constatée dès 15h00 l’après-midi », précise la police. Les deux jeunes filles sont âgées de 16 ans. Elles sont recherchées par le commissariat du 7e arrondissement de Lyon qui a diffusé leurs photos et signalements sur Twitter.

« Rien ne laisse penser qu’il puisse s’agir d’une fugue et vu leur âge, elles peuvent être exposées à des dangers », a indiqué une source proche de l’enquête.

Varmedias medias

Les profils des deux disparues:

Lire la suite

8004459 55258bee 2929 11e9 9ea4 ec15d3ce3e1d 1 1000x625

«Vous avez visité un site porno» : un chantage par mail vise des milliers de personnes

Logo varmedias infos 1Cette campagne de mail malveillante est inoffensive si l’on ne répond pas au message.

Les autorités viennent de mettre en garde les internautes contre cette arnaque où on leur réclame 500 euros, « un juste prix pour nos petits secrets ».

Evidemment, ne pas répondre. Tel est le conseil de l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLTIC), qui vient d’alerter contre cette arnaque « massive » par mail. Depuis le début de l’année, cet organisme de la police spécialisé dans la lutte contre la cybercriminalité a en effet été contacté par plus plusieurs milliers de personnes qui ont reçu ce message menaçant.

« Je suis un hackeur qui a piraté vos appareils […] J’ai intercepté vos mots de passe […] Vous avez visité un site porno […] 500 euros est un juste prix pour nos petits secrets » : voilà, en substance, ce qu’affirme le pseudo-hackeur, propose ensuite une adresse où payer en bitcoin « sous 48 heures », sinon il enverra les enregistrements « à tous vos contacts »….

Une tentative d’arnaque par mail à grande échelle, inoffensive si on n’y répond pas, mais notable par son ampleur. Car sur les 10 000 signalements reçus par les autorités depuis janvier « 80 % ont trait à cette arnaque », explique François-Xavier Masson, patron de l’OCLTIC.

Varmedias medias

«Une campagne massive qui touche tout le monde»

« On travaille sur cette arnaque depuis l’été 2018, mais ces dernières semaines nous avons reçu des centaines d’appels, c’est une vraie campagne active, massive et qui touche tout le monde », alerte encore M. Masson.

Et le patron de l’OCLTIC de rappeler les conseils élémentaires lorsque l’on est confrontés à ce genre de mail malveillant : « On ne paye jamais, insiste François-Xavier Masson. On ne répond pas au mail, on fait un signalement sur Pharos (NDLR : plateforme du ministère de l’Intérieur dédiée à la traque des contenus illicites circulant sur Internet) avec les adresses mail et l’adresse bitcoin ».

Il est également préconisé de vérifier ses mots de passe et de les changer.

Dykw2d8xcaayrtg

Unnamed10 e1521823979273

Une baisse historique du nombre de morts sur les routes varoises en 2018

Logo varmedias infos 166 personnes sont décédées sur les routes du Var l'année dernière. C'est le taux de mortalité le plus bas jamais enregistré dans le département.

C'est un record encourageant pour le département varois : le nombre de morts sur les routes n'a jamais été aussi bas qu'en 2018. Au cours de l'année, 66 personnes sont décédées dans des accidents de la circulation, c'est 6 personnes de moins que l'an passé. Le bilan de l'année compte également les 3 personnes qui ont péri dans leur véhicule lors des inondations de Sainte-Maxime et de Saint-Antonin. Si l'on met de côté ces accidents liés aux intempéries, le nombre de décès s'élève donc à 63. 

Des drames personnels et familiaux que déplore le préfet du Var Jean-Luc Videlaine mais le chiffre reste historique. Ainsi, en 10 ans, 29 vies ont été épargnées puisque 95 personnes sont décédées au cours de l'année 2008. Pour l'instant, aucune explication n'est avancée pour justifier cette baisse. Pas de liens évoqués notamment avec le passage au 80km/h. Mais les bons chiffres de l'an passé sont déjà ternis par l'année 2019. En janvier dernier, 8 personnes se sont déjà tuées sur les routes du Var. C'est l'équivalent du nombre de victimes durant les 4 premiers mois de 2018. 

Var medias toute l actu en direct

Rayon supermarche

La loi alimentation va-t-elle mettre le feu aux poudres?

Logo varmedias infos 1Depuis vendredi 1er février 2019, la loi Alimentation impose aux distributeurs que les produits alimentaires soient vendus au moins 10 % de plus qu’ils n’ont été achetés. Et d’en finir avec les promotions monstres sur les denrées.

 La valse des étiquettes depuis le 1er février provoque la grogne d’une partie des Français de la classe moyenne inférieure.

La colère monte. Sur les murs Facebook de plusieurs groupes de « gilets jaunes », les messages pestant contre la hausse de certains produits alimentaires se sont multipliés ce week-end. Car depuis vendredi dernier, les prix de nombreux produits alimentaires de grandes marques ont augmenté dans les supermarchés, en raison du relèvement à 10 % du « seuil de revente à perte » imposé par la récente  loi Alimentation. Elle interdit aussi les promotions supérieures à 34 %.

Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, a d’ailleurs évoqué sur franceinfo des hausses de tarif de l’ordre de 4 %. Dans les supermarchés, « 500 produits sur 13.000 » devraient augmenter, alors que dans les hypermarchés, « c’est 800 produits sur 20.000 » qui sont concernés, a-t-il ajouté. L’objectif de la loi Alimentation est de mieux rémunérer les producteurs issus des filières agricoles et aquacoles.

Varmedias medias

« Le gouvernement n’a pas mesuré le coût social de cette loi »

Mais l’application de cette loi tombe plutôt mal à l’heure où le gouvernement tente d’apaiser la crise des « gilets jaunes » avec le grand débat national. « D’autant que la classe moyenne inférieure est très représentée dans le mouvement, et que c’est elle qui va être le plus touchée dans son pouvoir d’achat. Dès qu’on touche à l’alimentation, on touche au pouvoir d’achat des plus pauvres », explique Dominique Desjeux, anthropologue spécialiste de la consommation.

« Lorsque les prix baissent, les consommateurs ne s’en rendent pas compte, mais lorsqu’ils montent, ils le perçoivent vite. D’autant que certains acteurs de la grande distribution, comme Michel-Edouard Leclerc, ont clamé dans plusieurs médias que les consommateurs allaient y perdre. Les personnes qui ont déjà des fins de mois difficiles vont avoir l’impression d’une nouvelle pression sur leurs dépenses contraintes. Le gouvernement n’a clairement pas mesuré le coût social de cette loi », complète le politologue spécialiste des mouvements protestataires, Eddy Fougier.

« Ils vont devoir faire des arbitrages dans leurs dépenses »

Par ailleurs, une grande partie des «gilets jaunes» résidant dans la France périphérique, ils font généralement leurs courses dans les hypermarchés. Et c’était justement dans ces magasins que fleurissaient les promos monstres qui ont disparu depuis vendredi. « Ils vont devoir faire des arbitrages dans leurs dépenses, en délaissant certains produits de marques, pour des produits d’entrée de gamme », prévoit Eddy Fougier.

La valse des étiquettes dans les supermarchés et hypermarchés risque donc de tendre encore les relations entre le gouvernement et les « gilets jaunes » « D’autant qu’une partie des Français ne voient pas comment on va mieux rémunérer les agriculteurs avec cette loi. Ils pensent qu’elle va surtout servir à accroître les marges des groupes agro alimentaires et des enseignes de distribution. Ces hausses de prix sont une raison de plus pour faire durer la crise des « gilets jaunes » jusqu’aux élections européennes », estime Dominique Desjeux.

Démontrer que la loi porte ses fruits pour les agriculteurs

Même son de cloche chez Eddy Fougier : « Cette hausse des prix des denrées peut être perçue par une partie des « gilets jaunes » comme une sorte de conspiration des élites pour rogner leur pouvoir d’achat. Un peu comme cela avait le cas lors du passage à l’euro, accusé par une partie de l’opinion d’avoir entraîné une hausse du prix de la baguette. Cela peut conforter leur ressentiment à l’égard du gouvernement et leur permettre d’élargir leur mouvement. Notamment si dans quelques mois les agriculteurs estiment n’avoir pas été gagnants avec cette loi », indique-t-il.

Le gouvernement va devoir s’efforcer de faire passer la pilule. D’autant que certains acteurs de la grande distribution vont continuer à mettre de l’huile sur le feu. « Le mieux à faire pour l’exécutif est de refaire de la pédagogie et de prouver que la rémunération des agriculteurs va bel et bien augmenter avec cette loi », estime Dominique Desjeux.

Var medias toute l actu en direct

3dcba

Nathan Watson a frappé fort en devenant le premier Britannique à remporter l'Enduropale, dimanche au Touquet.

Logo varmedias infos 1A 24 ans, Nathan Watson (KTM) est devenu le premier Britannique a s'imposer sur l'Enduropale. Grosse déception pour le Français Milko Potisek, qui a cassé juste avant l'arrivée.

Si le début de la course a été dominé par le Belge Van Horebeek, un quasi inconnu qui aura fini par casser dans les dernières minutes, Watson et Potisek se livraient un beau duel tout en restant en embuscade. A une demi-heure de l'arrivée, il n'y avait que quelques secondes d'écart entre les deux hommes qui refusaient de lâcher du terrain.

Watson a fait preuve de plus de maîtrise dans le dernier tour et la casse de Potisek dans les derniers instants lui a enlevé tout espoir de victoire et même de podium. Derrière Watson, on retrouve Daymond Martens et Richard Fura. 

Varmedias medias

Elizabeth ii

Brexit: En cas d'émeutes, un plan d'évacuation d'Elizabeth II ressorti du placard...

Logo varmedias infos 1Craignant des troubles si le Brexit se déroule sans accord, les autorités réfléchissent à mettre la famille royale en sécurité, révèle « The Guardian ».

Il y a comme un petit air de guerre froide du côté de Buckingham Palace ces derniers jours. Face à la menace d'un Brexit « no deal », le gouvernement aurait déjà prévu de mettre la reine Elizabeth II et la famille royale à l'abri. Un scénario envisagé dans le cas où des émeutes éclatent à Londres explique The Guardian.

On ignore si la reine Elizabeth II est favorable ou non au Brexit. Depuis le référendum du 23 juin 2016, elle a pris soin de rester au-dessus de la mêlée, même si de discrets signes vestimentaires – ce fameux chapeau bleu piqué de fleurs jaunes – ont laissé entrevoir sa préférence. Mais cette affaire pourrait bien la toucher directement selon l'issue des négociations actuellement en cours tant au Parlement britannique qu'avec Bruxelles. En effet, en cas d'émeutes ou de manifestations violentes dans les rues de la capitale britannique, il n'est pas question de laisser la monarque ou sa famille en danger. Des plans d'urgence ont donc été ressortis des placards de l'histoire pour parer au danger. « Ces plans d'urgence existent depuis la guerre froide, mais ils ont été repensés pour l'éventualité de désordres civils après un Brexit sans accord », explique une source gouvernementale.

Varmedias medias

Telechargement

VIDEO: Guillaume Néry : un voyage sous l'eau à couper le souffle !

Logo varmedias infos 1Avec « One Breath Around the World », le double champion du monde d'apnée propose une déambulation exceptionnelle à travers les océans de la planète.

Repousser toujours plus loin, toujours plus profondément ses limites. Tel est le défi que semble se lancer quotidiennement Guillaume Néry, l'un des meilleurs apnéistes du monde. Mais sa dernière vidéo, publiée sur YouTube, constitue avant tout une incroyable invitation au voyage, à la découverte de ce monde sous-marin qu'il semble depuis longtemps avoir fait sien.

Varmedias medias

Lire la suite

Index

LE CLASSEMENT DES SMARTPHONES QUI ÉMETTENT LE PLUS DE RADIATIONS

Logo varmedias infos 1Si vous avez l'habitude de ne jamais vous séparer de votre téléphone, même la nuit, ce graphique devrait vous intéresser.

Certains téléphones émettent en effet beaucoup plus de radiations que d'autres, comme le montre ce graphique de Statista. Statista s'est basé sur des études du Bureau fédéral allemand sur la protection face aux radiation (Bundesamt für Strahlenschutz) qui recueille des données précises sur la fréquence des ondes émises par les différents smartphones. 

Globalement, le OnePlus 5T et le Huawei Mate 9 semblent bien au-dessus des autres en terme de quantité d'émission de radiation.

Ea4f4683 2d15 4c58 9034 229a4ed976fa

640x410 david caumette ouvert 2015 cabaret ferme

INSOLITE: Pour sauver son activité, un agriculteur crée un cabaret à la ferme...

Logo varmedias infosFace à la crise du lait, David Caumette, éleveur bovin dans le Tarn, a diversifié son activité en ouvrant une ferme-auberge et salle de spectacle sur son exploitation...

David Caumette est un agriculteur qui ne manque pas d’idée pour sauver sa ferme. En 2015, cet éleveur bovin qui a repris l’exploitation familiale dans le petit village de Garrigues, à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest d’Albi (Tarn), a ouvert Les Folies Fermières, le premier cabaret de France à la ferme. Tous les week-ends, l’agriculteur de 37 ans range ainsi ses bottes pour enfiler son costume de directeur artistique.

Une belle histoire pour ce trentenaire qui a sauvé le dernier élevage bovin de sa commune, malgré la crise du lait.

Il a décidé de raconter ce projet fou dans un livre à paraître le 13 février.

Danseuses, magicien et tractotrain

« Nous avons d’abord ouvert une boucherie en 2013 sur l’exploitation pour mieux vendre nos produits, sans intermédiaire, explique David Caumette. Nous y écoulons 75 % de notre production. Pour le reste, nous avions ouvert une ferme-auberge avec les producteurs qui servaient et présentaient leurs produits mais comme ce n’était pas suffisant, j’ai eu l’idée de ce cabaret. »

Sur la scène du cabaret que David Caumette a entièrement construit lui-même, le public découvre un spectacle avec des danseuses, des chanteuses ou un magicien. Dans l’assiette, des produits du terroir de la ferme et d’une dizaine de producteurs du coin. Pour être dans les clous de l’administration, le jeune agriculteur passe même une licence Animations et spectacles. Et pour sensibiliser aux problématiques du monde agricole, il propose même une visite de la ferme, en tractotrain !

Varmedias medias

Le projet d’extension menacé

« Chez nous, le spectacle est avant tout dans l’assiette, confie le chef d’entreprise qui a quitté son poste de professeur de mécanique dans un lycée agricole pour redresser l’exploitation familiale. J’essaie d’innover pour ne pas disparaître et montrer ainsi que le monde rural a encore des ressources. »

Récompensé par le prix Coup de cœur en 2016 par le conseil régional, David Caumette veut multiplier par deux la capacité de sa salle de spectacle pour accueillir environ 200 personnes par soirée. Malheureusement, son permis de construire a été refusé par la mairie de Garrigues. « Nous avons fait un recours gracieux resté sans réponse, détaille l’éleveur. Pour mener ce projet vital à notre survie, nous avons lancé une pétition et allons saisir le tribunal administratif de Toulouse pour le contester. »

Pour Bernard Bolon, le maire du village de 300 habitants, « il y a eu une tolérance pour la construction de la ferme-auberge et du cabaret mais cette extension de la salle de spectacle va à l’encontre du code de l’urbanisme car ce projet est situé sur une zone agricole. Nous avons obligation de respecter la loi. »

Var medias toute l actu en direct

Drbybkywoai14hn

Comment la brigade de gendarmerie numérique traque-t-elle les auteurs de vidéos violentes diffusées sur le Web?

Logo varmedias infos 1A Rennes, une brigade reçoit depuis un an les signalements de violences diffusées sur le Web. Une vingtaine de gendarmes se relaient chaque jour derrière les écrans. 

  • Basée à Rennes, une brigade de gendarmerie est chargée de traquer les vidéos violentes qui circulent sur les réseaux sociaux.
  • Ce sont les internautes qui leur transmettent des signalements.
  • Les gendarmes vérifient ensuite la véracité des vidéos avant de lancer une enquête.

Les images d’une violence insoutenable étaient très vite devenues virales. En septembre, deux vidéos montrant le viol collectif d’une jeune femme à la sortie d’une discothèque toulousaine avaient été diffusées sur les réseaux sociaux. Si ces images avaient ensuite été bloquées par la plate-forme Pharos du ministère de l’Intérieur, c’est bien la brigade de gendarmerie numérique, implantée à Rennes, qui avait alerté leurs collègues chargés de l’enquête.

C’est l’une des missions de cette brigade unique en France qui a vu le jour il y a un an et qui a reçu vendredi la visite de la secrétaire d’Etat à l’Egalité Marlène Schiappa. Compétente sur tout le territoire national, la brigade officie sept jours sur sept et 24 heures sur 24. Une vingtaine de gendarmes se relaient derrière les écrans.

Varmedias medias

Une vidéo d’une mère battant ses nourrissons

« Les internautes nous transmettent des vidéos parfois vraiment sordides », souligne l’un des gendarmes de la brigade, se souvenant de « ces images d’un enfant frappé » par un membre de sa famille. Le capitaine Patrice Georget, commandant de la brigade numérique, évoque lui la vidéo d’une « mère de famille qui battait ses nourrissons », devenue virale sur les réseaux sociaux. « Malheureusement, poursuit-il, on n’a pas pu y donner suite car elle concernait une personne vivant à l’étranger. »

Alors techniquement, comment ça marche ? « L’internaute se rend sur le site de la gendarmerie. Il va tomber sur un chat et pouvoir ainsi interagir avec un gendarme, adresser des liens ou des vidéos. Tous les membres de la brigade ont suivi une formation, notamment sur la cybercriminalité et les violences sexuelles », détaille le capitaine Georget.

Un point de départ pour les enquêtes

Pour les gendarmes, ces signalements transmis par les internautes peuvent être le point de départ d’une enquête. « On recueille des renseignements, on pose des questions pour voir si c’est crédible et puis on mène les recherches. On décide ensuite de donner ou non une éventuelle suite judiciaire et de saisir l’unité compétente en cas de fait grave », poursuit l’officier, l’œil toujours rivé sur son écran.

Var medias toute l actu en direct

Viande avariee 150 kg

L'intégralité de la viande avariée polonaise en France a été identifiée...

Logo varmedias infos 1L'intégralité de la viande avariée polonaise en France a été identifiée, annonce le ministère de l'Agriculture.

 

L'intégralité de la viande polonaise frauduleuse écoulée en France a été identifiée, a annoncé le ministère de l'Agriculture, samedi 2 février.

Ces lots, dont certains ont déjà été vendus à des consommateurs, sont situés en Ile-de-France, Ille-et-Vilaine et dans le Loiret.

"Les 145 kilogrammes restants ont été identifiés dans des lots de viande commercialisés par des grossistes, boucheries ou restaurants", a annoncé le ministère. "Une partie de ces lots a pu être retirée du marché."

199bf202 271c 11e9 8cba 3e76d1aeb0bc 1

Varmedias medias

Police var medias

Policière menacée de mort et de viol: Un homme condamné à quatre mois de prison

Logo varmedias infos 1Un homme a été condamné vendredi à Bobigny à quatre mois de prison ferme pour avoir menacé de mort et de viol sur les réseaux sociaux Linda Kebbab, policière et déléguée syndicale Unité SGP police-FO, a-t-on appris ce samedi de source judiciaire.

L'homme âgé de 31 ans, qui était jugé en comparution immédiate, a été condamné à quatre mois d'emprisonnement «sans mandat de dépôt», ont précisé à l'AFP Sandra Kollarik et Pascal Rouiller, les avocats de la policière et du syndicat, qui s'était également constitué partie civile.

«1.000 euros» de dommages et intérêts

L'homme a aussi été condamné à verser «1.000 euros» de dommages et intérêts, a indiqué sur Twitter Linda Kebbab, précisant que cette somme serait reversée à des associations de la police.

Varmedias medias

8002494 2985fda8 26ee 11e9 8cba 3e76d1aeb0bc 1 1000x625

Le mystère du nombril de l’ours dessiné dans la neige résolu...

Logo varmedias infos 1Au Canada, une artiste a réussi à ne pas laisser de traces après avoir creusé des trous au centre de son dessin.

 

C’est une photo qui a beaucoup intrigué les internautes. Dans la nuit de mardi à mercredi dernier, à Montréal, une artiste a dessiné un ours géant (près de quatre mètres de largeur) dans la neige recouvrant le canal de Lachine.

Un détail a particulièrement retenu l’attention : le nombril de l’ours, représenté par quatre ou cinq trous. Comment est-ce possible alors qu’il n’y a aucune trace de pas et que la distance entre le nombril et chaque côté de l’ours est d’environ deux mètres ?

Varmedias medias

Plusieurs pistes envisagées

Aussitôt, plusieurs hypothèses (plus ou moins farfelues) sont évoquées : l’artiste a sauté, a envoyé des boules de neige, s’est servi d’une batte de hockey ou d’un bâton, a profité de plusieurs trous déjà existants pour dessiner l’ours tout autour… Certains ont aussi imaginé un oiseau se poser après coup et avoir ainsi dessiné le nombril.

Une journaliste de CBC News Montréal, Kate McKenna, qui s’était amusée à détailler ces différentes pistes, a finalement retrouvé l’artiste vendredi, ce qui a permis de résoudre l’énigme. Valérie Duhamel, c’est son nom, a en fait tout simplement jeté cinq boules de neige. « Jamais je n’aurais pensé que mon ours serait diffusé dans tous les médias », s’est-elle amusée.

« Mystère et boule de neige »

Le site du Journal de Montréal s’est amusé après coup d’avoir donné -involontairement- un indice à ses lecteurs, en sous-titrant son premier article sur cette histoire : « Mystère et boule de neige ».

Avoir trouvé la clé du mystère n’a pas apaisé la curiosité de certains internautes, qui se demandent maintenant comment la Canadienne a pu viser aussi juste le centre de l’ours à chacun de ses cinq tirs.

Le dessin a, lui, disparu au bout de 24 heures à cause du vent.

Var medias toute l actu en direct

 

870x489 tram ligne 1

FAITS DIVERS: Trois ados volent un portefeuille… et se font racketter par un quatrième !

Logo varmedias infosAprès avoir volé un passant à un arrêt de tramway, trois adolescents ont été rackettés par un mineur à peine plus âgé qu’eux...

Trois adolescents, qui venaient de subtiliser un portefeuille à l’arrêt de tramway de la gare de Montpellier, ont été rackettés par un quatrième, à peine plus âgé, qui avait suivi la scène à distance.

Repéré par les caméras de vidéosurveillance de la ville, le trio a été suivi par le réseau des caméras de la ville jusqu’à un distributeur de billets. Ils y ont débité le compte de leur victime. Mais alors que les policiers de la Bac s’apprêtaient à intervenir, un quatrième individu s’est approché d’eux et a récupéré une partie de l’argent.

Varmedias medias

Seul le racketteur a été déféré au parquet

Les fonctionnaires qui sont intervenus ont placé tout ce beau monde en garde à vue. Deux des deux voleurs à la tire présumés ont été remis en liberté avec une convocation en poche devant un juge des enfants, le troisième a eu un rappel à la loi. Le plus âgé a en revanche été déféré devant le parquet de Montpellier.

Var medias toute l actu en direct

8001015 edabd44a 254b 11e9 8cba 3e76d1aeb0bc 1 1000x625

Explicite, le site des anciens de "i télé", dépose le bilan. Une cinquantaine d’anciens salariés de la chaîne d’informations avaient fondé ce site.

Logo varmedias infos 1Explicite, le site d’actualités fondé par des anciens de la chaîne d’information i télé, devenue CNews, va déposer le bilan dans les prochains jours. Sa direction a fait part de cette situation moins d’un après le lancement du site. Le projet s’était d’abord déployé sur les réseaux sociaux début 2017.

Explicite, le site d’actualités fondé par des anciens de la chaîne d’information i>télé, devenue CNews, va déposer le bilan dans les prochains jours. Sa direction a fait part de cette situation moins d’un après le lancement du site. Le projet s’était d’abord déployé sur les réseaux sociaux début 2017.

Explicite n’a pas « bouclé à temps » une deuxième levée de fonds, après un premier tour de table de 1,4 million d'euros, a détaillé le directeur de publication, Olivier Ravanello. « Pour installer un média, il faut du temps et des moyens », a souligné l’ancien président de la Société des journalistes d’i>télé. « On n’a aucun regret, il faut repenser la façon dont on délivre l’information. Ce qu’on a construit donnera des idées à d’autres médias ».

Varmedias medias

Il aurait fallu dix fois plus d’abonnés

Les vingt salariés d’Explicite proposaient des pages quotidiennes d’actualité avec des reportages multimédias au long cours et une approche pédagogique.

Après une grève historique fin 2016, une cinquantaine d’ex-journalistes d’i>télé, secoués par la transformation de la chaîne de Canal +, ont monté ensemble ce projet ambitieux de média numérique. Le site a séduit 1800 abonnés depuis son lancement en avril 2018 alors qu’il en visait 19 000 à long terme pour atteindre l’équilibre.

Var medias toute l actu en direct 1

11134

Vérifiez si des hackers s’échangent vos mots de passe sur Internet...

Logo varmedias infos 1C’est un peu comme si l’annuaire mondial sur liste rouge avait été publié en ligne. Plus de 2,2 milliards d’identifiants et de mots de passe uniques circulent sur Internet, soit la plus grande compilation jamais mise à disposition du grand public.

Avant, les pirates informatiques professionnels exploitaient les banques de données volées dans leur coin ou les revendaient sur le Dark Net. Maintenant, une nouvelle génération les partage sans vergogne sur les forums amateurs ou via des liens de téléchargements Torrent.

Ce sont en réalité la fusion de plusieurs fichiers liés aux piratages successifs de bases de données de Yahoo, LinkedIn ou de Dropbox.

Varmedias medias

Des outils pour vérifier son cas personnel

Sur son blog, le chercheur en cybersécurité Troy Hunt avait révélé mi-janvier que 773 millions de comptes et de mots de passe étaient en libre-service dans un fichier nommé Collection #1. Pis, d’autres chercheurs ont établi que ce sont 25 milliards de références qui sont dans la nature sous le nom Collections #2 - 5, soit 845 Go de données !

Les e-mails compromis ont déjà été utilisés lors d’une campagne d’escroquerie par chantage l’été dernier.

En cas de doute, il faut d’abord vérifier que vos adresses mail et mots de passe ne sont pas dans la nature. L’Institut de recherche allemand Hasso-Plattner met à disposition un premier outil de recherche gratuit sur son site. Ensuite, le désormais célèbre site Haveibeenpwned.com permet de vérifier si vos adresses mails font partie des bases de données qui ont fuité.

Si tel est le cas, il faut rapidement changer les mots de passes et surtout varier en fonction des applications et des sites.

Autre solution, se doter d’un gestionnaire de mots de passe qui agit comme un porte-clés comme 1Password, Dashlane ou Avira Password Manager.

Var medias toute l actu en direct 1

Questions

Le scandale de la viande avariée polonaise: Comment s'est-elle retrouvée en France ?

Logo varmedias infos 1Près de 800 kilos de viande avariée vendue par un abattoir polonais ont été retrouvés dans neuf entreprises françaises. Le ministère de l'Agriculture assure que 500 kilos ont déjà été détruits.

Un abattoir polonais a abattu frauduleusement des bovins malades avant d'expédier cette viande avariée dans quatorze pays européens. La France fait partie des pays concernés : près de 800 kilos de cette viande ont été retrouvés dans neuf entreprises françaises, a annoncé le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, vendredi 1er février sur CNews : "C'est une fraude terrible, une fraude économique, une fraude sanitaire d'un abattoir polonais." 

Nos confrères de Franceinfo reviennent en sept questions sur ce scandale sanitaire:

1 D'où vient cette viande avariée ?

Des bovins malades, traînés au sol, abattus frauduleusement et une viande produite visiblement avariée. Un reporter d'un magazine d'investigation de la chaîne polonaise TVN24 a filmé dans un abattoir pendant plusieurs semaines en caméra cachée, dans le nord-est de la Pologne. La justice polonaise a ouvert une enquête à la suite de ce reportage sur l'abattage et la commercialisation de bovins malades. 

D'abord informé par la presse, le ministère de l'Agriculture français a ensuite été alerté via le Réseau d'Alerte Européen (RASFF) que "neuf entreprises françaises ont été destinataires de lots de viandes incriminées". En France, 795 kilos de viande de bœuf ont été "retrouvés" en France par ces services, soit l'équivalent de "deux vaches", précise le ministère à Europe 1. A la mi-journée vendredi, un tiers du stock, soit environ 300 kilos, n'était pas encore détruit.

2 Comment s'est-elle retrouvée en France ?

La Pologne est un grand exportateur de viande, en particulier vers les pays de l'Union européenne. En 2014, le site dédié aux professionnels du monde agricole, Plein champ, affirmait que dix ans après son adhésion à l'Union européenne, Varsovie était "devenue le second exportateur européen de viande bovine, derrière l'Irlande et devant l'Allemagne et la France." Ainsi, la Pologne produit autour de 560 000 tonnes de bœuf par an, dont 85% sont exportés.

La France est le cinquième partenaire commercial de la Pologne. En décembre dernier, le ministère français de l'Economie soulignait "la force productive des filiales polonaises d'entreprises françaises", notamment dans "les industries agroalimentaires". 

3: Combien de pays sont concernés ?

Au total, 2,7 tonnes de viande avariée ont été distribuées par cet abattoir, dans plus de dix pays européens. D'après le responsable des services vétérinaires polonais, Pawel Niemczuk, c'est le cas de la France mais aussi de la Finlande, de la Hongrie, de l'Estonie, de la Roumanie, de la Suède, de l'Espagne, de la Lituanie, du Portugal et de la Slovaquie. Les autorités slovaques ont ainsi mis la main sur trois cargaisons de viande de bœuf importées de Pologone, qu'elles suspectent de provenir de cet abattoir. 

4 La viande a-t-elle pu être consommée ?

Sept tonnes de viande provenant de cet abattage ont été distribuées dans une vingtaine de points de vente en Pologne, et donc mises à disposition des consommateurs. Côté français, Didier Guillaume a affirmé que ses équipes avaient "déjà identifié les neuf entreprises de négoce qui ont été 'dupées'" par cet abattoir, présentes dans quatre départements. De leur côté, les directions départementales de la protection des populations (DDPP) indiquaient que la plupart de ces neuf établissements "n'exercent qu'une activité de négoce, sans manipulation des viandes."

Les équipes des services de contrôle de l'alimentation continuent leurs investigations, pour tracer et détruire les 300 kilos de viande avariée qui ne l'ont pas encore été. Le ministre se montre confiant : "La traçabilité des produits lorsqu'ils arrivent en France marche plutôt bien".

La Fédération du commerce et de la distribution (FCD), organisation professionnelle qui regroupe la plupart des enseignes de la grande distribution, a indiqué vendredi après-midi à franceinfo que la grande distribution n'était pas concernée par la vente de cette viande en provenance de Pologne.

D'après la FCD, la marchandise n'a pas été vendue dans les rayons boucheries de la grande distribution, ni dans des préparations transformées vendues en supermarché.

5 Quels sont les risques pour la santé des consommateurs ?

Les informations manquent concernant les pathologies qui ont frappé les vaches abattues en Pologne. Robert Sebbag, docteur spécialiste en maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, recommande, en cas de doute, d'"éviter avant tout la viande crue". "Normalement, la cuisson devrait venir à bout" des bactéries, explique-t-il à franceinfo, car elle élimine les germes pathogènes, à l'origine des abcès constatés chez les bêtes abbatues, comme le montre le reportage diffusé par la chaîne polonaise.

Le docteur Sebbag alerte en revanche sur la persistance de risques de salmonelles, de staphylocoques digestifs et de shigelles au-delà de la cuisson, pour les personnes jugées plus réceptives à l'infection, comme les personnes âgées.

6 Comment réagit la Pologne ?

Dénonçant un "incident isolé", le ministre polonais de l'Agriculture a reconnu la fraude et a fait fermer l'abattoir incriminé. 

Nous avons affaire à une pathologie : sur un site, des vaches malades étaient abattues à l'insu et sans le feu vert des vétérinaires.Marek Sawicki, ministre de l'Agriculture polonaisà la chaîne publique polonaise TVP Info.

De son côté, le Commissaire européen à la Santé et à la sécurité alimentaire Vytenis Andriukaitis a annoncé une inspection en Pologne dès la semaine prochaine et appelé les autorités polonaises à assurer le respect des normes européennes.

7 Comment réagit l'Union européenne ?

Une fois alerté, le ministre de l'Agriculture français a saisi la Commission européenne pour disposer d'informations plus précises à ce sujet. L'UE a, par la suite, confirmé la découverte "de pratiques frauduleuses" au sein de cet abattoir. Le vice-président de la commision de l'agriculture et du développement rural à Bruxelles, Eric Andrieu, a plaidé pour la mise en place "d'un système de répression des fraudes alimentaires au niveau européen". 

On peut être contents du système d'alerte européen, mais ce n'est pas suffisant aujourd'hui. On ne cesse d'avoir des scandales : la viande de cheval, le fipronil, les nitrites aux Pays-Bas.Eric Andrieu, vice-président PS de la commission européenne de l'agriculture à franceinfo 

Cette fraude éclate alors que se tient, depuis le 21 janvier au tribunal de grande instance de Paris, le procès Spanghero. En 2013, de la viande de cheval était présentée comme du bœuf dans des plats cuisinés mis en vente en grandes surfaces. Ce scandale sanitaire révélait les problèmes persistants de traçabilité dans la chaîne agroalimentaire européenne. Depuis, les contrôles se sont renforcés, sans pour autant empêcher de nouveaux scandales sanitaires, comme le déplore le vice-président PS de la commision de l'agriculture et du développement rural à Bruxelles. 

Var medias toute l actu en direct 1

8001900 2cb083c2 2617 11e9 9d7c c7515d5e5794 1 1000x625

A TAAAABLLLLLLLLE !!!! 71% des Français préfèrent la raclette à la fondue...

Logo varmedias infos 1Elles calent autant l’une que l’autre quand il fait froid, comme en ce moment. Pourtant les Français préfèrent - et de loin - la raclette à la fondue, plutôt associée aux vacances aux sports d’hiver.

Poêlon à raclette ou fourchette à fondue ? Alors que les premiers flocons sont tombés et que le froid nous invite à un repas roboratif, vous avez, actuellement, une chance sur deux pour que l’un ou l’autre de ces plats phares de l’hiver vous attende lors d’une invitation chez des amis. Pourtant, force est de constater que de débat, il n’y en a point. Une étude réalisée par l’institut YouGov pour Tefal révèle un véritable plébiscite pour la suisse et conviviale… raclette.

Varmedias medias

Pas moins de 71 % des Français la préfèrent en effet à la fondue, surtout la recette traditionnelle sans fioriture. Dans le détail, ce sont davantage les femmes qui la portent aux nues avec 79 % (contre 64 % pour les hommes). « C’est plus simple et plus pratique à préparer qu’une fondue. Un appareil à raclette, un tour au supermarché pour le fromage, la charcuterie et les pommes de terre et le tour est joué. Pas besoin de passer des heures en cuisine. En plus, ça donne une ambiance chaleureuse à la soirée pour pas très cher. Bon, l’inconvénient est que vos invités et votre appartement sentiront le fromage un certain temps mais à part ça… », rigole Siloé, Parisienne de 26 ans.

Et la tartiflette dans tout ça ?

Dans la fluette équipe fondue (22 %), c’est la Savoyarde - à base de fromage fondu et de vin blanc, tout simplement - qui explose les compteurs. 72 % des fans l’installent sur la première place du podium, derrière la fondue aux cèpes et la fondue à l’ail des ours. « Pour moi, la fondue, est vraiment associée aux vacances au ski. Je n’en mange qu’à ce moment-là, lorsque j’ai la montagne comme décor, tranche Daniel, 48 ans. Ça a vraiment une autre saveur quand vous la dégustez en famille après avoir descendu les pistes. Tandis que la raclette, c’est plus régulier en hiver. Dans les logements, vous avez d’ailleurs davantage d’ustensiles pour faire une raclette qu’une fondue. »

En accompagnement, fondues et raclettes confondues, c’est la charcuterie qui occupe le plus les assiettes, à 45 %. Les pommes de terre sont aussi populaires, choisies par 40 % des votants, loin devant la salade (9 %). Paolo préfère, lui, constituer un groupe dissident avec la « team tartiflette » dont le poids n’apparaît malheureusement pas dans l’étude YouGov… « On se rejoint tous malgré tout sur une valeur commune : le fromage fondu », ironise l’étudiant en sciences politiquees. Ayons toutefois une pensée pour les 3 % de Français qui doivent se sentir bien seuls en ce moment à la table : ceux qui n’aiment pas le fromage.

Var medias toute l actu en direct 1

 

5833 f

Les voitures les plus volées en 2018: Pour la première fois, la Renault Clio 4 arrive en tête des voitures les plus volées en France.

Logo varmedias infos 1Pour la première fois, la Renault Clio 4 arrive en tête des voitures les plus volées en France. C’est le résultat de l’étude publiée, ce vendredi, dans le baromètre annuel d’Auto Plus des 50 modèles les plus recherchés par les voleurs.

Même si depuis plusieurs années, les vols de voitures baissent, 400 000 en 1998 contre 97 000 en 2018, ce sont tout de même 265 voitures par jour qui sont dérobées.

Evidemment dans ce palmarès, si l’on retrouve des berlines de luxe comme des BMW ou des Range Rover, les petites citadines attirent aussi les convoitises. La Smart qui était en tête l’an passé des voitures les plus crochetées arrive toujours en troisième position sur ce triste podium.

Des boîtiers d’encodage faciles à obtenir

Pour les citadines comme pour la Clio, selon le magazine automobile, les systèmes de verrouillage électronique sont facilement piratables. Sur internet, il est possible de se procurer facilement des boîtiers d’encodage. Pour les voleurs, ces voitures de grande diffusion sont facilement revendues en pièces détachées.

A l’inverse, certaines automobiles sont plus délaissées par les voleurs comme la Mazda CX-3 ou encore la Seat Ateca et la Citroën C3 Aircross. Et si vous possédez une Kia Stonic, vous pouvez dormir tranquillement. Aucun vol n’a été signalé en 2018.

Varmedias medias

Les voitures les plus volées en 2018:

(Fréquence de vol pour 10 000 voitures assurées)

* Clio 4 = 105 

* BMW X6 = 104

* Smart Fortwo = 94

* Land Rover = 82

* BMW série 6 = 75

* Mégane 4 = 74

* DS3 = 71

* Twingo 1 = 67

* Range Rover Evoque = 64

* BMW X5 = 63

Source: Auto plus