640x410 accorder jour celibat mois couple idee genie idee foireuse

COUPLE: "Le Single Day" Cette idée venue d'outre-Atlantique consiste pour les couples à s'accorder une journée de célibat...

  • Par vm_infos
  • Le 16/02/2019
  • Commentaires (0)

Logo varmedias infos 1

Le Single day est un concept venu des Etats-Unis qui consiste pour les couples à s'accorder un jour par mis de célibat. Durant cette journée mensuelle en célibataire, chacun est libre d'aller voir ailleurs...

Censé rebooster les couples dont l'épanouissement sexuel serait en berne, le Single Day tel qu'il est vendu pourrait au contraire enfoncer le couple dans une crise profonde. Mais que faire pour s'épanouir à nouveau au quotidien et sous la couette avec sa moitié?

Suivez le guide:

Au départ, le Single Day, c’est une fête née en Chine destinée à célébrer son célibat. Passé à la sauce américaine, le Single Day a été conceptualisé en « freepass » : un jour bien déterminé durant lequel on peut faire ce qu’on veut, façon «American Nightmare » version sexe. Le principe : s’offrir un jour de célibat par mois – toujours le même, le 15 du mois par exemple —, durant lequel, alors que l’on est en couple, on s’accorde la possibilité mutuelle de draguer, flirter, et batifoler avec d’autres personnes que sa moitié. Il s’agirait de prendre acte que l’être humain n’est pas fait pour être fidèle et de fixer un cadre autorisant régulièrement un « écart ». Dans ce cadre, il n’est question ici que d’explorer avec d’autres sa sexualité et le plaisir qu’elle procure, en aucun cas de tomber amoureux de ces partenaires de galipettes d’un jour.

Ce serait là la solution magique pour contrer la monotonie de la monogamie, ou satisfaire les envies d’ailleurs des phobiques de l’engagement, c’est selon. Mais le couple peut-il s’épanouir dans un mélange de monogamie affective et de polygamie sexuelle assumée entre les deux partenaires ? Pas sûr.

Varmedias medias 1

Un jeu dangereux

« Je reçois des couples qui se sont accordé le droit d’aller voir ailleurs, se fixant pour cadre : "que du charnel et pas de relation amoureuse", décrit Camille Rochet, psychologue thérapeute de couple et auteure de Ma boîte à outils pour être un couple épanoui (éd. Dunod) et du blog A nous tous. Au départ, ils sont persuadés que cela peut apporter le piment et la fraîcheur qu’ils ont l’impression d’avoir perdus dans leur couple, mais le constat, c’est qu’il y en a toujours un des deux qui va oser davantage, et un des deux – généralement l’autre, qui va être en souffrance ».

Le début d’un jeu dangereux, auquel on peut se brûler les ailes : « comme cela fait partie du contrat de départ et qu’on a dit que cette situation ne posait pas de problème, si l’on vit mal cette infidélité, on n’ose pas en parler et on s’enfonce dans sa souffrance, ce qui met encore plus le couple en péril, prévient la thérapeute. Et le couple court le risque que l’un des partenaires trouve son épanouissement sexuel avec quelqu’un d’autre et remette sa relation en question, alors que c’est avec son conjoint qu’il faut trouver cet épanouissement ».

Alors pourquoi se lancer dans cette « aventure » ? Alors que plus d’un couple marié sur deux se sépare et que des dizaines de rencontres sont possibles d’un « swipe » sur une appli de rencontres, résister à la tentation peut être perçu par certains comme une idée éculée. « C’est un comportement infantile, estime Camille Rochet. On est à une époque un peu destructrice et individualiste où l’on considère que l’on doit se libérer de ses frustrations.

Et dans cet esprit, certains veulent tout : être en couple, profiter du cocon et du confort qu’il apporte, mais sans en accepter le reste, avoir la possibilité de faire ce qu’ils veulent puis rentrer tranquillement à la maison ». Le Single Day, « c’est l’idée la plus hypocrite que j’ai jamais entendue, condamne Rachel. Autant je comprends totalement le polyamour, le libertinage et l’échangisme si le couple s’y épanouit, mais là c’est n’importe quoi. C’est un délire de gens qui pensent que la monogamie est une obligation, qui ne sont plus amoureux mais veulent le statut de couple, et qui courent le risque que leur relation vole en éclat parce que l’un des deux aura trouvé celui ou celle qu’il cherchait au départ pour une relation monogame exclusive ».

Pour Gwen, c’est « un truc de phobiques de l’engagement, qui colle bien à notre société individualiste. Mais pour ma part, c’est même pas en rêve ! » Pourquoi ? « Aller voir ailleurs rompt la confiance et brise le couple, répond Paul, quand bien même on serait pseudo-partants au départ. S’il y a un problème dans la sexualité du couple, ce n’est pas en trompant l’autre qu’on peut en ressortir grandis, plus forts et soudés. Tout ça, c’est des conneries. L’idée d’imaginer ma femme en train de coucher avec un autre me rendrait malade, fou de rage et de jalousie, et je pense que pour elle ce serait pareil ».

Et si on s’accordait plutôt un « Couple Day » ?

Tout serait donc à jeter dans ce concept de Single Day ? Pas forcément. On peut s’en accorder un, « à condition qu’il n’ait pas une vocation sexuelle et qu’il serve à prendre du temps à soi, pour regarder une série, s’offrir un massage ou lire un bon bouquin, conseille la psychologue Camille Rochet. Il est important aussi de sortir de cette idée selon laquelle un couple doit être fusionnel, insiste la psychologue et thérapeute de couple. C’est une question d’équilibre : il ne faut pas être trop dans la fusion, ni être trop individualiste au risque de ne rien construire dans son couple ».

Parfois, il suffit de peu. « De temps en temps, je n’ai pas envie de parler, raconte Hélène. Je veux juste feuilleter mes magazines, me mettre du vernis et écouter de la musique tranquille, sans personne. Après ça, je retrouve de l’énergie et de l’attention à consacrer à mon mari ». Idem pour Paul : « on partage beaucoup de choses, mais j’ai besoin de moments rien qu’à moi, pour mater une série, jouer aux jeux vidéo… ou me masturber dans l’intimité », confie le jeune homme.

Mais que faire quand le couple traverse une crise ou s’ennuie dans sa vie sexuelle malgré l’amour qu’il se porte ? « Ce n’est pas la sexualité qui définit le couple, mais une vie sexuelle qui n’est plus épanouissante peut en revanche être le symptôme de quelque chose qui ne fonctionne plus dans le couple, analyse la psychologue. Des couples, en particulier avec enfants, me consultent parce que leur sexualité est devenue un peu monotone et routinière, avec des câlins toujours au même moment, quand les enfants ne risquent pas de les déranger, et de la même manière. Ils se retrouvent prisonniers de leur organisation du quotidien ».

Ainsi, « je ne me souviens même pas du dernier film qu’on est allés voir au cinéma avec mon mari, confirme Marie, jeune maman débordée. Ni de la dernière soirée où on a sorti le grand jeu avec dîner en amoureux, lingerie fine et nuit de folie sous la couette ».

Pour y remédier, le mot d’ordre est de « communiquer, mais ne pas se balancer ses frustrations au visage, avertit la thérapeute. Dites-vous bien que si vous n’êtes pas totalement épanoui.e dans votre couple et votre vie sexuelle, il y a fort à parier que votre partenaire ressente la même chose ». L’harmonie sexuelle, « c’est quelque chose de fondamental, donc s’il y a un problème au lit, faut essayer d’en parler, même si c’est un sujet difficile à aborder, plutôt que de laisser pourrir le truc, d’en vouloir à l’autre et finalement de s’éloigner, commente Paul, qui n’a pas hésité à parler à sa compagne de leur vie sexuelle, qu’il trouvait moins épanouissante depuis quelque temps. Si on s’aime, alors on essaie de trouver le moyen de se retrouver. Si on a envie d’aller baiser ailleurs juste pour le plaisir d’aller voir ailleurs, ça ne mène nulle part ».

Ce qu’il faut, « c’est réapprendre à se parler, à restaurer la complicité et le jeu de séduction, prescrit Camille Rochet. Pourquoi pas en s’accordant un "Couple Day", suggère-t-elle. Avec le temps, les couples ne pensent plus à prendre du temps pour eux, or c’est primordial. Un couple peut très bien se prévoir une demi-journée pour se retrouver pour un moment coquin qui change du quotidien. Ça peut être un moyen de raviver sa sexualité ».

Var medias toute l actu en direct 2

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire