Smartphone main ecran

Comment certaines applications commerciales vous espionnent pendant leur utilisation

Logo varmedias infos 1Plusieurs applications de shopping ou de réservation d’hôtel sont accusées d’espionner les utilisateurs à leur insu en récupérant des captures d’écran de smartphones.

Chaque semaine ou presque apporte son scandale lié à l’exploitation des données personnelles. Aujourd’hui, les projecteurs sont braqués sur une société israélienne, Glassbox, spécialisée dans l’analyse des comportements des utilisateurs d’applications mobiles.

Selon une enquête du site américain spécialisé Techcrunch, les applications Expedia, Hôtels.com, filiale d’Expedia, Abercrombie & Fitch ou encore Air Canada font appel aux services de Glassbox pour regarder par-dessus notre épaule lorsque nous utilisons ces applis. Elles peuvent ainsi regarder à quel endroit nous posons nos doigts, où nous cliquons et même les données que nous saisissons au clavier telles qu’adresses électroniques, numéros de passeport ou numéros de cartes bancaires. Tout cela est enregistré sous forme de captures d’écrans et envoyé sur les serveurs de la société israélienne. 

Varmedias medias 1

Espionner pour prétendument améliorer l'application

Officiellement, les applications commerciales enregistrent faits et gestes pour comprendre le comportement des clients lorsqu’ils utilisent ces applications. Le but est d'améliorer l’ergonomie.

Mais le procédé est pour le moins intrusif. Des données personnelles sont récupérées. En principe, celles-ci sont censées être masquées mais ce n’est pas toujours le cas. Ces informations pourraient être utilisées à mauvais escient ou piratées sur les serveurs de Glassbox.

Var medias tv 2

 

 

 

Apple refuse tout dispositif d'espionnage

La récupération d’informations personnelles des utilisateurs est proscrite par Apple qui fait la chasse à ce type d’application sur sa plate-forme iOS et son smartphone, l'iPhone. Mais, visiblement, ces marques n'ont pas indiqué, en soumettant leurs applications au géant américain, qu'elles se livraient à de telles pratiques. Ce n’est pas non plus indiqué aux clients dans les conditions d’utilisation des applications.

Apple vient d’adresser une demande formelle aux développeurs de ces applications pour qu’ils retirent tout dispositif d’espionnage. On attend de voir ce qui va se passer du côté de Google, puisque ces applications sont également disponibles sur la plateforme Androïd.

Var medias toute l actu en direct 2

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire