Safe image 5

CAFÉ : LES COURS SE SONT EFFONDRÉS, MAIS PAS LES PRIX POUR LE CONSOMMATEUR !

  • Par vm_infos
  • Le 03/04/2019
  • Commentaires (0)

Les cours du café ont été affectés par une production abondante et la faiblesse de la devise brésilienne, ces derniers trimestres. Pour autant, son prix est resté le même en grande distribution.

Le café broie du noir. Son cours a chuté de plus de 10% depuis le début de l’année, à l’heure où nous écrivons ces lignes. Depuis le sommet majeur du 4 novembre 2016, il a été divisé par presque 2, et il a même fondu de 70% depuis le sommet majeur de 2011 ! Il faut dire que les grands pays producteurs de café (Brésil, Vietnam…) exportent à tout va, sur fond de forte production. Une offre abondante qui fait ployer les cours. La faiblesse du réal - la devise brésilienne - a aussi pesé sur ces derniers (les producteurs locaux sont incités à vendre leur café, puisqu'ils perçoivent davantage de réals pour des produits vendus hors du pays, en dollars).

Bienvenue sur VAMEDIAS

“A contre courant de la très bonne orientation des cours de la plupart des matières premières - qui ont profité d’un reflux de l’aversion au risque des investisseurs - depuis le début de l’année, les contrats à terme sur l’Arabica ont effectué un sombre parcours, lestés par l’abondance de l’offre et l’affaiblissement du réal. En effet, le Brésil ne représente pas moins d’un tiers de la production planétaire et d’un quart du marché à l’export”, souligne Nitesh Shah, membre de la recherche chez WisdomTree. Les nombreux paris à la baisse des hedge funds (fonds spéculatifs) sur le café ont aussi poussé les cours vers le bas. Et la tendance négative pourrait encore se prolonger. En effet, en septembre dernier, un important importateur américain interrogé par Bloomberg n’excluait pas une chute de la livre de café à 80 cents, soit une nouvelle chute de 13% en perspective…

Var medias toute l actu en direct 2

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire