Brigitte macron

Brigitte Macron va ouvrir deux instituts de formation pour adultes décrocheurs, où elle donnera ponctuellement des cours...

  • Par vm_infos
  • Le 24/04/2019
  • Commentaires (0)

Elle rêvait de renouer avec son métier de professeure de français, qu’elle avait quitté en juin 2015 pour épauler son mari, alors ministre de l’Économie, dans sa conquête du pouvoir. À partir de la rentrée de septembre, ce sera chose faite ! Comme l’a révélé ce mercredi le Point, Brigitte Macron va reprendre le chemin des salles de classe pour enseigner le français et la littérature à des adultes non diplômés.

Cela fait des mois que la première dame travaille en secret à cette idée qui lui tient à cœur. Selon son entourage, elle a pris la tête d’un « comité pédagogique » composé d’une quinzaine de personnalités, dont le chef étoilé Thierry Marx, le rappeur Ben-J du groupe Nèg’Marrons ou le maire PS de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) Olivier Klein, tous investis dans la lutte contre le décrochage scolaire. Ensemble, ils ont défini un contenu pédagogique destiné à de jeunes adultes de 25 ans et plus, sans formation ni emploi, qui passent entre les mailles des dispositifs d’aide. Ils sont aujourd’hui quelque 300 000 « invisibles » en France.

Bienvenue sur VAMEDIAS

Avec cette équipe, elle a décidé d’ouvrir un institut de formation pour décrocheurs en banlieue parisienne, à Clichy-sous-Bois. Des locaux sont en cours d’aménagement, qui ouvriront leurs portes à la rentrée. Des professeurs attitrés enseigneront le français, les maths ou l’anglais, mais aussi comment rédiger un CV, pour une formation de neuf mois durant laquelle des sportifs, artistes et personnalités interviendront ponctuellement. Dont Brigitte Macron, une fois par mois ou plus, pour des cours de français et de lettres. « Ce sera régulier, mais elle ne va pas redevenir enseignante », précise son cabinet à l’Elysée.

La première dame, qui enseignait en fin de carrière au prestigieux lycée privé Saint-Louis de Gonzague (rue Franklin à Paris XVIe), mesure l’ampleur du défi. Avec son « comité », elle cherche déjà des locaux pour ouvrir un deuxième institut en 2020 en zone rurale, dans la banlieue de Valence (Drôme).

Var medias toute l actu en direct 2

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire