640 repondeur

"Tous nos agents sont en communication" : impossible de joindre le numéro de téléphone spécial des impôts pour le prélèvement à la source

640 repondeurLe gouvernement a mis en place un standard pour répondre aux questions des contribuables sur la réforme du paiement de l'impôt.

Au bout du fil, 750 agents. Mais encore faut-il réussir à en contacter un.

 

 

Ce mercredi 2 janvier 2019: Neuf tentatives... neuf échecs.

Pas de chance, le 0 809 401 401 n'a jamais voulu parler à notre journaliste. A la place de la voix de l'agent des impôts censé l'aider, il faudra se contenter des tonalités et de la (somme toute sympathique) musique d'attente. 

Première tentative à 10h03. "Merci de patienter", obtient-on comme réponse. Ça tombe bien, c'est ce qu'on compte faire. Trois minutes, puis cinq, puis sept, puis dix. Treizième minute d'attente, toujours rien. Puis ce message qui met fin à nos espoirs : "Tous nos agents sont actuellement en communication, merci de renouveler votre appel." Second essai, donc, à 10h45. Et là, après 8 minutes d'attente, l'appel prend fin tout seul comme un grand, sans rien demander. A 11h50, une collègue tente sa chance à son tour. Verdict ? Pas vraiment plus vernie : "Désolé, votre appel ne peut aboutir". Rebelote à 14h22, 15h15, 16h21...

Franceinfo n'est a priori pas le seul à rencontrer quelques difficultés. Dans les commentaires du live de franceinfo.fr, Charles semble lui aussi trouver le temps long. "Devant modifier mon taux de prélèvement dans le site internet des impôts, j'ai d'abord voulu appeler le numéro mis en service ce jour, pour plus d'informations. Cela fait 75 minutes que le répondeur m'indique qu'un agent va prendre mon appel", commence à s'impatienter cet internaute grenoblois. 

Un total de 750 agents mobilisés, dans 14 centres

Problème technique ? Malchance ? Hasard ? Manque de personnel ? Bercy jure le contraire. Le personnel est bien là, en nombre : 750 agents au total, répartis dans quatorze centres de contacts, comme celui d'Amiens (Somme) où s'est rendu mercredi matin le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin.Source: France Info