17716609lpw 17716704 article jpg 5788336 980x426

Obsèques de Johnny : l'Élysée refuse de payer toutes les factures

Oeil de Var MediasImbroglio autour d'une facture de fleurs, qui a fait la navette entre Laeticia et l'Élysée, déterminé à ne pas payer les extras de l'enterrement du rockeur.

Une facture impayée de fleurs a mis, semble-t-il, l'Élysée dans l'embarras. C'est en tout cas ce qu'affirme le journaliste Benjamin Locoge dans son livre La Ballade de Johnny et Laeticia, paru en novembre chez Fayard. « Si Laeticia a voulu une cérémonie grandiose, avec légion de bouquets blancs somptueux, elle ne sait comment régler la facture. L'Élysée s'étonne de recevoir une facture et refuse de l'honorer. » Interrogés par L'Express sur le sujet, les conseils de Laeticia ont évoqué une simple « rumeur » et refusent d'alimenter la polémique. Mais pour Benjamin Locoge, l'Élysée a bel et bien reçu la note…

On se souvient des obsèques à la fois émouvantes et imposantes du rockeur : la descente du cortège sur les Champs-Élysées, les grandes limousines, des centaines de milliers de Français dans les rues, pas moins de trois présidents de la République réunis autour du cercueil de l'ex-idole des jeunes – François HollandeNicolas Sarkozy et Emmanuel Macron –, sans oublier les familles et les proches… Près de l'autel, de magnifiques gerbes de fleurs blanches – des roses, arums et orchidées – donnaient beaucoup d'éclat à la cérémonie, faisant écho au cercueil immaculé du chanteur. Ces dix gerbes, disposées dans des vases Médicis, auraient coûté entre 20 000 et 25 000 euros au total, selon les professionnels. Et la facture serait toujours en suspens, confirme Benjamin Locoge.

1 500 policiers pris en charge

En effet, l'Élysée estime avoir payé sa part en sécurisant les Champs-Élysées ainsi que l'église de la Madeleine – une obligation puisque le chef de l'État y a prononcé un discours. Environ 1 500 policiers et gendarmes avaient été mobilisés ce jour-là, pris en charge par les autorités. Quant au reste, pas question de mettre la main au portefeuille, puisqu'il s'agissait d'un hommage populaire et non d'obsèques nationales, payées dans ce cas-là par l'État. Si l'Élysée a d'autres préoccupations en ce moment, une réponse a été donnée à Christine Kelly, qui se renseignait sur cette affaire dans le cadre de l'émission Touche pas à mon poste. « Il est hors de question qu'on paye, a fait savoir le Palais à la journaliste. Déjà, on offre tout ce qui est sécurité. D'habitude, pour toutes les manifestations lucratives, on fait payer… » Et Christine Kelly de préciser : « Par exemple, la descente des Champs-Élysées, lorsqu'on voit tous les flics, c'est facturé ! En revanche, pour la mort de Johnny, ils ont dit qu'ils offraient la sécurité, mais pas le reste. »

C'est donc à la famille qu'incombent ces charges annexes. Selon nos informations, Laeticia aurait réglé rapidement les pompes funèbres Jaboin, qui ont assuré le cérémonial. Mais la commande de fleurs n'est pas passée par eux. Et là encore, les divisions entre les clans ne faciliteraient pas les choses, si l'on en croit les confidences de Bernard Montiel. « David et Laura n'ont décidé de rien dans ces obsèques, ce n'est donc pas à eux de payer, nous précise-t-il. Ils ont totalement été exclus des préparatifs de la cérémonie, ils n'étaient pas contre un hommage populaire, mais pas pour tout ce barnum. C'est donc logiquement à Laeticia de payer et elle en a les moyens… »