Billets de manager-website

16677767

Le syndicat de policiers Alliance appelle à une mobilisation dans les commissariats de toute la France mercredi

Oeil de Var MediasIl proteste contre la baisse de l'investissement dans la police nationale dans le projet de budget 2019, qui doit être adopté jeudi à l'Assemblée nationale.

"Fermons les commissariats". Dans un communiqué publié lundi 17 décembre, le syndicat de policiers Alliance réclame une "journée noire"dans la police, mercredi 19 décembre, pour protester contre le projet de budget 2019. Il demande aux policiers de "ne sortir que sur appel".

"Les policiers sont conviés à rester dans les services et à ne répondre qu'aux appels d'urgence", précise Alliance. Le syndicat parle d'une "première journée d'action", et laisse entendre que "d'autres types d'actions seraient mises en œuvre" s'il n'obtient pas satisfaction.

Alliance déplore "une baisse de 62 millions d'euros sur l'investissement dans la Police nationale" dans le projet de budget 2019, qui doit être voté jeudi par les députés.

Le syndicat réclame au gouvernement "un budget type 'Plan Marshall'" pour la police, qui comprendrait un plan de modernisation de l'équipement et de l'immobilier.

870x489 img 35901

Dernière minute : Un retropédalage en règle...

! Dernière minute : Un retropédalage en règle.

Après avoir annoncé lundi qu’elle comptait identifier les automobilistes ayant profité, ces dernières semaines, des opérations « péages gratuits » menées par les «gilets jaunes» afin de leur demander de s’acquitter, a posteriori, des droits de passage, Vinci Autoroutes a finalement fait machine-arrière ce mardi après-midi.
* Mise à jour du 18/12/2018 (18h57)

 

Duifpu8w0aebq

VIDEO: Jacline Mouraud des GiletsJaunes sur LCI ce lundi 11 décembre

🗣Jacline Mouraud des #GiletsJaunes :

"Il faut transformer le mouvement en autre chose parce qu'on ne peut pas décemment continuer comme ça à deux pas de Noël. Il y a plein de commerçants qui vont mettre la clé sous la porte..."

Extrait vidéo LCI:

Lire la suite

Safe image

LA MOITIÉ DES FRANÇAIS SOUHAITENT LA DÉMISSION D'EMMANUEL MACRON

Oeil de Var Medias Et ils sont même 55% à vouloir la dissolution de l’Assemblée nationale, selon un sondage de l'Institut YouGov.

La moitié des français a envie de renverser la table. C’est que révèle un sondage* de l’institut Yougov réalisé après le second samedi d’émeutes à Paris et les tentatives d’apaisement du gouvernement. Ils sont près de 48% à avoir répondu oui à la question “Selon-vous Emmanuel Macron doit-il, ou non démissionner ?”. Ceux qui ont entre 35 et 55 ans sont les plus nombreux à vouloir le départ du président avec 57% de “oui”. A l’inverse, seulement 40% des jeunes de 18 à 24 ans souhaitent la fin du mandat de Macron.

La radicalisation de l’opinion ne touche pas que la personne du Président. À la question “Emmanuel Macron doit-il, ou non dissoudre l’Assemblée nationale ?”, les Français ont répondu par l’affirmative à 55%. Et ils sont seulement 27% à avoir dit non.

87% des Français jugent inéquitable la répartition des richesses

Toujours selon l’étude Yougov, il règne dans l’Hexagone un profond sentiment d’inégalité. À la question "Selon vous, la France propose-t-elle une répartition équitable ou inéquitable des richesses ?”, 87% des citoyens ont répondu non. Dans ce “non”, 60% des interrogés ont trouvé la répartition des richesses “Tout à fait inéquitable”. 8% des Français ont jugé la répartition des richesses “Plutôt Équitable” et une petite poignée, 2%, la trouve “Tout à fait Équitable”.

D’après YouGov, 57% des français se disent “gilets jaunes”. Et malheureusement pour le gouvernement d’Édouard Philippe, l’annonce d’un moratoire sur la hausse de la taxe sur les carburants est considérée comme insuffisante pour 77% des Français.

*L'enquête a été réalisée sur 1005 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France du 4 au 5 décembre 2018

2018 12 07 12 45 44 angele bayeul angelebayeul twitter 3985185

Une journaliste visée par une bouteille d'acide lors d'une manifestation lycéenne

Oeil de Var MediasAngèle Bayeul, journaliste à La Voix du Nord, a été visée par une bouteille d'acide ce vendredi matin, nous rapporte nos confrère de France 3, alors qu'elle couvrait une manifestation devant le lycée Voltaire de Wingles, dans le Pas-de-Calais. Elle a déposé plainte.

Depuis jeudi, cette journaliste de La Voix du Nord couvre le blocage et les manifestations des élèves du lycée Voltaire de Wingles, dans le Pas-de-Calais, dans une atmosphère de plus en plus tendue. "Ce matin, je les ai sentis plus réticents, ce n'était pas les mêmes élèves que la veille", explique-t-elle. Alors qu'elle enregistre une interview filmée d'une jeune lycéenne, responsable du mouvement "Voltaire en blanc", d'autres élèves lui jettent un oeuf. "Je leur ai dit : "si vous refaites ça, je me casse" et je suis partie".

En esquivant le projectile, elle glisse sur le sol, s'écorche les mains et brise l'écran de son téléphone mobile, mais s'en sort sans aucune blessure grave. "C'est un mélange d'acide et d'aluminium dans une bouteille en plastique, avec la pression, ça explose", décrit-elle. "C'était clairement nous qui étions visées".

Choquée, Angèle Bayeul a déposé plainte ce midi au commissariat de Lens, en accord avec sa rédaction en chef. "Je tiens à préciser que ceci est l'acte d'une minorité de manifestants", a-t-elle indiqué sur son compte Twitter. "On ne se laisse pas abattre et on continue de faire notre métier dans la passion de l'information chaque jour".   

"C’est évidemment intolérable", a réagi la rédaction de La Voix du Nord sur son site internet. "Les journalistes régionaux et les correspondants vont chaque jour au contact de la population. Cette proximité nous permet d’aller au plus près de la réalité. Nous n’avons pas attendu les récents événements pour dénoncer l’abandon de certains territoires, la fracture sociale et numérique dont sont victimes des populations qui se sentent déclassées. (...)  On peut décrier la presse, lui faire des reproches qu’elle mérite parfois. Il n’en reste pas moins que les seuls pays où la presse n’est pas libre de faire son travail sont des dictatures."

Crédit photo: @Angelebayeul / Voix du Nord

17716609lpw 17716704 article jpg 5788336 980x426

Obsèques de Johnny : l'Élysée refuse de payer toutes les factures

Oeil de Var MediasImbroglio autour d'une facture de fleurs, qui a fait la navette entre Laeticia et l'Élysée, déterminé à ne pas payer les extras de l'enterrement du rockeur.

Une facture impayée de fleurs a mis, semble-t-il, l'Élysée dans l'embarras. C'est en tout cas ce qu'affirme le journaliste Benjamin Locoge dans son livre La Ballade de Johnny et Laeticia, paru en novembre chez Fayard. « Si Laeticia a voulu une cérémonie grandiose, avec légion de bouquets blancs somptueux, elle ne sait comment régler la facture. L'Élysée s'étonne de recevoir une facture et refuse de l'honorer. » Interrogés par L'Express sur le sujet, les conseils de Laeticia ont évoqué une simple « rumeur » et refusent d'alimenter la polémique. Mais pour Benjamin Locoge, l'Élysée a bel et bien reçu la note…

On se souvient des obsèques à la fois émouvantes et imposantes du rockeur : la descente du cortège sur les Champs-Élysées, les grandes limousines, des centaines de milliers de Français dans les rues, pas moins de trois présidents de la République réunis autour du cercueil de l'ex-idole des jeunes – François HollandeNicolas Sarkozy et Emmanuel Macron –, sans oublier les familles et les proches… Près de l'autel, de magnifiques gerbes de fleurs blanches – des roses, arums et orchidées – donnaient beaucoup d'éclat à la cérémonie, faisant écho au cercueil immaculé du chanteur. Ces dix gerbes, disposées dans des vases Médicis, auraient coûté entre 20 000 et 25 000 euros au total, selon les professionnels. Et la facture serait toujours en suspens, confirme Benjamin Locoge.

1 500 policiers pris en charge

En effet, l'Élysée estime avoir payé sa part en sécurisant les Champs-Élysées ainsi que l'église de la Madeleine – une obligation puisque le chef de l'État y a prononcé un discours. Environ 1 500 policiers et gendarmes avaient été mobilisés ce jour-là, pris en charge par les autorités. Quant au reste, pas question de mettre la main au portefeuille, puisqu'il s'agissait d'un hommage populaire et non d'obsèques nationales, payées dans ce cas-là par l'État. Si l'Élysée a d'autres préoccupations en ce moment, une réponse a été donnée à Christine Kelly, qui se renseignait sur cette affaire dans le cadre de l'émission Touche pas à mon poste. « Il est hors de question qu'on paye, a fait savoir le Palais à la journaliste. Déjà, on offre tout ce qui est sécurité. D'habitude, pour toutes les manifestations lucratives, on fait payer… » Et Christine Kelly de préciser : « Par exemple, la descente des Champs-Élysées, lorsqu'on voit tous les flics, c'est facturé ! En revanche, pour la mort de Johnny, ils ont dit qu'ils offraient la sécurité, mais pas le reste. »

C'est donc à la famille qu'incombent ces charges annexes. Selon nos informations, Laeticia aurait réglé rapidement les pompes funèbres Jaboin, qui ont assuré le cérémonial. Mais la commande de fleurs n'est pas passée par eux. Et là encore, les divisions entre les clans ne faciliteraient pas les choses, si l'on en croit les confidences de Bernard Montiel. « David et Laura n'ont décidé de rien dans ces obsèques, ce n'est donc pas à eux de payer, nous précise-t-il. Ils ont totalement été exclus des préparatifs de la cérémonie, ils n'étaient pas contre un hommage populaire, mais pas pour tout ce barnum. C'est donc logiquement à Laeticia de payer et elle en a les moyens… »

 

Avengers endgame trailer

Disney et Marvel Studios livrent la première bande-annonce d'un des films les plus attendus de l'année 2019 : "Endgame", le quatrième volet d'Avengers

Oeil de Var Medias VIDÉO. Iron Man, Captain America et consorts sont prêts à prendre leur revanche sur Thanos dans ce quatrième film, dont le titre officiel a été dévoilé.

Lire la suite

871156656 612x612

Gilets jaunes : La hausse des taxes sur les carburants n’est pas «suspendue, ni différée», mais bien «annulée». (Élysée)

Oeil de Var MediasLe président de la République a souhaité clarifier la situation : l'augmentation n'est pas "suspendue, ni différée", mais bien "annulée", précise l'Elysée.

CE QU'IL FAUT SAVOIR:

Pas de suspension, pas de moratoire, la hausse des taxes sur les carburants au 1er janvier est "annulée", a précisé l'Elysée à franceinfo, mercredi 5 décembre. Mardi, Edouard Philippe avait évoqué un moratoire de six mois sur la hausse de ces taxes. Ce mercredi, devant les députés, le Premier ministre avait expliqué que le gouvernement renoncerait définitivement à la hausse des taxes sur les carburants s'il ne trouvait pas les "bonnes solutions"sur le pouvoir d'achat lors de la concertation locale décidée pour répondre à la crise des "gilets jaunes". Le président de la République a souhaité clarifier la situation : l'augmentation n'est pas "suspendue, ni différée", mais bien "annulée".

5c0263e75ff4e998fb397a31

Décalage entre la situation très calme sur les Champs-Elysées et les tensions aux abords de l'Arc de Triomphe.

Oeil de Var MediasDécalage entre la situation très calme sur les Champs-Elysées et les tensions aux abords de l'Arc de Triomphe.

 #GILETS_JAUNES : Samedi 1er décembre 2018 (Paris)

Crédits photos: GEOFFROY VAN DER HASSELT / LUCAS BARIOULET / ALAIN JOCARD / AFP

Lire la suite

Malpasset 2 dec 2009 447 1024x683

Dimanche 2 décembre, 59e anniversaire de la catastrophe du barrage de Malpasset.

Oeil de Var Medias Déroulé de la journée de commémorations:

Un rassemblement est prévu à 9h pour une cérémonie au Monument « Le Gisant » avec dépôt de gerbes (devant les Arènes). Des prises de paroles s’effectueront pour rappeler l’histoire de ce barrage hydraulique, destiné à l’origine à combattre les feux de forêt. Construit à partir de 1952, il a été mis en eau en 1954 et a cédé le 2 décembre 1959, à 21h13 précisément, faisant plus de 400 morts.
Près de 50 millions de mètre cubes d’eau avaient déferlé à près de 80 kilomètres heure sur la cité romaine, rasant campagnes et villages jusqu’à la mer.

La cérémonie de commémoration se poursuivra à 10h par un dépôt de gerbes au cimetière St-Etienne et une messe se tiendra en la Cathédrale Saint-Léonce à 10h30.

Des dépôts de gerbes auront lieu, à 12h, à la stèle des Subsistances militaires. À 14h15, une marche du Souvenir prendra son départ de la structure du Souvenir (à proximité du péage) pour rejoindre « Le Gisant ».  

Prix du carburant : un débat pollué par des intox ?

Hp var mediaA la pompe, il y a les automobilistes, qui grognent contre la hausse douloureuse des prix du carburant et accusent le gouvernement d’en être responsable. A la caisse, le président Emmanuel Macron, qui « assume parfaitement » la hausse des taxes sur le diesel. Et au milieu, des litres d’intox qui se déversent chaque jour sur un bitume hautement inflammable, polluant le débat public.

Passage en revue des principaux arguments fallacieux des protagonistes de ce rallye de la mauvaise foi.

  • Les taxes sont-elles seules responsables de la hausse des prix du carburant ?

NON

La popularité des pétitions et appels à bloquer les routes le 17 novembre laisse croire que les choix fiscaux du gouvernement sont la première cause de la flambée des prix à la pompe. Tout comme les propos de personnalités comme l’ancienne ministre Ségolène Royal, qui a fustigé une « hausse inconsidérée des taxes sur le carburant ».

La fiscalité responsable de la convergence essence-diesel

04/05/2018
● Gazole (hors taxes): 0,58 €/L
● SP95 (hors taxes): 0,56 €/L
● Gazole (avec taxes): 1,42 €/L
● SP95 (avec taxes): 1,50 €/L

SOURCE : MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE ET DES TRANSPORTS

Emmanuel Macron « assume parfaitement » cette politique, a-t-il dit dans un entretien à la presse régionale, lundi 5 novembre. Selon le président, « la hausse du prix à la pompe qu’on constate aujourd’hui est liée à 70 % à celle des cours du pétrole ».

Un constat qui se vérifie dans les faits depuis le début de son quinquennat. Selon les données compilées par l’Union française des industries pétrolières(UFIP), le prix du litre d’essence à la pompe était de 1,40 euro, soit 50 centimes d’essence à proprement parler, auxquels il faut ajouter 90 centimes de taxes.

En octobre, le prix à la pompe était supérieur de 17 centimes — pour atteindre1,57 euro. Sur ces 17 centimes, cinq centimes proviennent de la hausse des taxes ; 70 % de l’augmentation était bien liée à la hausse du coût de l’essence hors taxes.

En ce qui concerne le gazole, son coût est passé sur la même période de 1,23 euro par litre à 1,52 euro. Sur cette hausse de 29 centimes, 18 centimes n’ont pas de lien avec les taxes, soit 62 %.

Lire notre décryptage :   Les taxes ne sont pas la première cause de la flambée du prix de l’essence et du diesel

  • Le gouvernement veut-il seulement « faire les poches » des contribuables ?

C’EST TROMPEUR

Nicolas Dupont-Aignan a accusé le gouvernement sur RTL de mentir aux Français « en faisant croire que c’est pour l’écologie » qu’il augmente les taxes,« alors que c’est simplement pour leur faire les poches ».

Le président du mouvement souverainiste Debout la France a raison sur un point : la fiscalité sur les carburants représente une manne considérable pour les finances publiques. Le surplus de recettes attendu par le gouvernement est de trois milliards d’euros en 2018 et devrait dépasser les dix milliards d’euros en 2022, par rapport à 2017.

Combien les hausses de fiscalité sur le carburant vont rapporter à l'Etat

EN 2022
● Sur l'essence: 1,5 milliards d'euros
● Sur le gazole: 8,9 milliards d'euros

SOURCE : PLF 2018

Toutefois, on ne peut pas résumer cela à une décision purement budgétaire. La hausse importante de la fiscalité que subit actuellement le diesel est, en fait, un rattrapage. Pendant de nombreuses décennies, le diesel a bénéficié de taxes plus faibles que l’essence. Cette ère s’est terminée sous le quinquennat de François Hollande, en 2014, quand les autorités ont considéré que le diesel n’était, finalement, pas vraiment moins polluant que l’essence. Elles ont donc engagé un alignement de la fiscalité des deux carburants, pour dissuader les automobilistes d’acheter des véhicules diesel.

Le gouvernement actuel s’inscrit dans la même logique, et augmente de manière générale la fiscalité des carburants. Avec en creux l’objectif d’inciter à consommer moins d’essence et de gazole, c’est-à-dire à s’équiper de véhicules moins voraces, à rouler moins, à pratiquer plus largement le covoiturage ou à utiliser d’autres moyens de transports.

Le premier ministre, Edouard Philippe, assure que cette politique de dissuasion fiscale, bien qu’impopulaire, est dictée par l’impératif écologique : « Il faut pouvoir inciter nos concitoyens à changer un certain nombre de comportements qui sont problématiques du point de vue des équilibres environnementaux », déclare-t-il en réponse à la grogne des automobilistes. « C’est compliqué, mais (…) il n’y a vraiment pas le choix et, d’une certaine façon, il y a urgence. »

Enfin, les sommes récoltées par les taxes sur le carburant peuvent aussi financer la transition écologique, argue le gouvernement.

  • Les taxes sur les carburants financent-elles seulement la transition écologique ?

C’EST FAUX

Le ministre de la transition écologique, François de Rugy, a posé une équation simple : « Les recettes (…) des taxes sur les carburants, c’est 34 milliards d’euros. Le budget du ministère de la transition écologique est de 34 milliards d’euros. »

Selon les prévisions du gouvernement, le montant total des recettes de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) — qui englobe les taxes sur l’essence, le diesel mais aussi le fioul — devrait être de 33,8 milliards d’euros en 2018 et 37,7 milliards en 2019. Cette enveloppe est, certes, comparable, sur le papier, au budget du ministère de M. de Rugy, qui dispose de 34,2 milliards d’euros de crédits pour l’année 2019.

Sauf que ce raisonnement est simpliste, pour plusieurs raisons. D’abord, la TICPE ne représente qu’une grosse moitié de la fiscalité environnementale en France : environ 28,5 milliards des 51,2 milliards, soit 56 % du total, selon Eurostat (2016). Le reste se répartit entre diverses taxes sur l’énergie (notamment l’électricité), sur les transports ou la pollution (par exemple de l’eau). Si l’on poursuit le raisonnement du ministre, il serait dès lors anormal que ces 51,2 milliards de ressources totales ne se retrouvent pas dans son budget…

SEULEMENT 21 % DE LA TICPE VA DIRECTEMENT À LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE

D’autre part, seule une petite partie de la TICPE, et donc des taxes sur les carburants, est directement affectée à la transition énergétique : 7,2 milliards sur 33,8 milliards d’euros en 2018, soit 21 % environ. Ensuite, 13,3 milliards atterrissent directement dans le budget général de l’Etat et financent d’autres types de mesures. Enfin, douze milliards d’euros supplémentaires financent les régions et les départements et un milliard à des infrastructures de transport.

Détail peu commode pour le ministre de la transition écologique : malgré une hausse de la TICPE attendue de 3,9 milliards d’euros en 2019, sa part réservée à la transition énergétique ne va pas augmenter. Pour sa défense, le gouvernement rappelle l’existence de plusieurs mesures environnementales financées par l’argent public, comme la prime à la conversion, destinée à aiderles ménages français à remplacer un véhicule ancien par un plus récent, moins polluant. Celle-ci va croître de 47 % dans le budget 2019… mais cela coûtera moins de 200 millions d’euros à l’Etat.

En réalité, à l’heure où la France peine à réduire son déficit public, qui devrait se maintenir à 2,8 % l’année prochaine, le gouvernement n’a pas engagé d’investissements massifs dans la transition écologique. Cela ne disqualifie pas pour autant la fiscalité environnementale en tant que telle, mais prête le flanc à certaines critiques sur les choix budgétaires de la majorité, comme les baisses d’impôts sur le capital et les entreprises.

« Il est illusoire et démagogique de dire que 100 % de la fiscalité environnementale doit aller à la transition [écologique]. En revanche, si certaines bonnes mesures ont été annoncées par le gouvernement, il en faut un peu plus », résume le député La République en marche (LRM) Matthieu Orphelin dans Libération.

  • Les voitures polluent-elles tant que cela ?

OUI

Certains opposants à la fiscalité « punitive » remettent en question le bien-fondé de s’attaquer à la pollution des voitures des particuliers, qui seraient, finalement, bien moins néfastes pour l’environnement que les « supertankers chinois » ou les avions avec leur kérosène des avions.

Cet argument, utilisé par Nicolas Dupont-Aignan, ne résiste guère à l’analyse des faits. Les véhicules des particuliers représentent à eux seuls 15 % des émissions de gaz à effet de serre en France. A côté, la contribution des transports maritime et ferroviaire à cette pollution reste très marginale.

D'où proviennent les émissions de gaz à effet de serre en France ?

Mais surtout, la pollution automobile ne se résume pas au CO2 et à sa contribution au réchauffement climatique : les véhicules émettent aussi des particules fines dangereuses pour la santé humaine, qui seraient responsables de dizaines de milliers de morts chaque année.

 

Source: lemonde.fr

Artwork lambert

Muse en concert à l'Orange Vélodrome le 9 juillet 2019 !

Var medias radio artistes et groupesMuse vient d'annoncer les dates de sa tournée mondiale:

Trois concerts seront donnés en France : au Stade de France le 6 juillet, à l'Orange Vélodrome le 9 juillet et au Matmut Atlantique à Bordeaux.

Les fans qui ont pré-commandé l'album Simulation Theory via muse.mu avant le 9 novembre auront accès à une prévente pour les concerts, le 13 novembre à 10h. Les personnes inscrites sur le site adamconcerts.com auront accès également à une prévente, le 15 novembre à 10h. Si vous n'êtes pas encore inscrits, vous pouvez le faire jusqu'au 12 novembre à 15h. Le 13 novembre vous recevrez un email avec les informations pour accéder à la prévente. La mise en vente générale aura lieu le vendredi 16 novembre à 10h.

"Simulation Theory" le huitième album du groupe anglais est attendu ce vendredi 9 novembre​!

Lire la suite

Sifr ak30 1 std lang all

Ouverture du Leroy Merlin de Puget sur Argens...

Info Var MédiasMERCREDI 24 OCTOBRE 2018.

L'ouverture du magasin Leroy Merlin de Puget sur Argens risque de créer des embouteillages !

Lire la suite

E5c3777ec8100779792c52984d693cf18a5f6b71

Une épave dans un état exceptionnel a été découverte...

Info Var MédiasCe bateau de commerce grec qui naviguait 400 ans avant J.-C. est la plus vieille épave «intacte» connue.

Elle a été découverte par une expédition scientifique anglo-bulgare.

C'est un spectacle incroyable auquel a eu droit l'équipe du professeur Jon Adams, directeur du Centre d'archéologie maritime de l'université de Southampton (sud de l'Angleterre).

En tout, ce sont 60 épaves remontant à l'Antiquité, à l'époque romaine et jusqu'au XVIIe siècle qui ont été découvertes.

La plus vieille à plus de 2400 ans. «Je n'aurais jamais pensé qu'il serait possible de retrouver intact, et par deux kilomètres de profondeur, un navire datant de l'Antiquité», a déclaré le chercheur anglais.

L'étude portait initialement sur l'évolution du niveau de la mer et l'immersion de la région de la mer Noire.

La découverte des épaves «est une heureuse conséquence» de ces recherches.

Crédit vidéo: AFP

Lire la suite

13203996

Automobile : le contrôle technique va encore se durcir au 1er janvier 2019

Info Var Médias Automobile : le contrôle technique va encore se durcir au 1er janvier 2019.

Après un premier durcissement en mai 2018, suite à la mise en conformité de la procédure du contrôle technique avec les normes européennes, un deuxième changement vient renforcer le volet anti-pollution du nouveau contrôle technique, au premier janvier prochain. 

Les émissions des voitures diesel particulièrement surveillées 

À partir de 2019, les contrôles d'émission de particules sur les voitures équipées d'un moteur diesel, quelque soit leur ancienneté, vont être modifiés. Les modalités de contrôle vont être durcies et le seuil d'émission ne devra désormais pas dépasser la valeur donnée par le constructeur lors de l'homologation. En somme, les voitures diesel ne devront pas émettre plus de particules que lors de la mise sur le marché, sous risque d'être interdites de circulation. 

Le prix du contrôle restera le même 

Ces nouvelles modalités ne devraient pas allonger la durée du contrôle, et les prix des contrôlestechniques ne devraient donc pas augmenter. On compte 6.347 centres de contrôle agréées en France. En 2017, ils ont réalisés 25,37 millions de contrôles, un chiffre en hausse de 2% par rapport à 2016.

Lire la suite

Erreur carburant 1

La colère des automobilistes...

Essence Carburants : la colère des automobilistes monte contre la hausse des prix.

Depuis quelques jours, les initiatives demandant au gouvernement de changer de politique se multiplient.

Comme ici en Normandie, ce blocage le 17 novembre prochain au péage de DOZULE près de CAEN(14).  

Information de nos confrères de CAENFM.NET:

http://www.caenfm.net/blog/samedi-17-novembre-2018-blocage-annonce.html?fbclid=IwAR3W8HunE_A26Z1gUy8a_XGHjvi1FsJyI8Pk669tBNy9TNBsFPAbsCWUXlc#jSTZEpqp6qlPoRpD.01

La hausse des prix du carburant sucitent la grogne des automobilistes. Ce poste pèse déjà lourd dans la balance budgétaire des ménages: selon l'Insee, ces derniers dépensent déjà 1700€ par an en carburant, un poids qui devrait continuer à augmenter.

En effet, Elisabeth Borne, la ministre des Transports, a indiqué que la hausse des prix du carburant allait se poursuivre dans les prochains mois. En septembre dernier, la ministre des Transports avait ainsi annoncé un «rattrapage qui continue entre le diesel et l'essence», ajoutant que la taxe sur le diesel allait être augmentée de «7 centimes» tandis que l'essence allait augmenter «de 4 centimes». Ces hausses ont été décidées dans le cadre du plan du gouvernement pour «tenir compte de la pollution des carburants fossiles».

La question est posée:

Êtes vous prêt(e) à vous mobiliser?

Lire la suite

43730561 2478586289034368 6218725848443256832 n

Journée Nationale du Commerce de Proximité

Hp var mediaCe samedi 13 octobre 2018, pour la 5ème année consécutive, la Ville de Saint-Raphaël, aux côtés de la CCI et de l’ARCOR s’engage, soutient et participe à la JNCP, Journée Nationale du Commerce de Proximité, de l’artisanat et du centre-ville.

 

L’occasion pour les Raphaëlois et leurs commerçants, de partager des moments de convivialité, d’animations, de surprises, avec un programme riche en nouveautés, pour cette nouvelle édition festive! Sortez, découvrez, échangez, dégustez, participez, jouez !... Venez rencontrer vos commerçants qui vous ouvrent grande leur porte !

Lire la suite

Food trucks lorgues

Idée de sortie: World Food Festival

Idée de sortieDimanche 14 octobre 2018 au Château de Berne : World Food Festival (Huitième édition)

"Une journée sur le domaine placée sous le signe de la gastronomie mondiale et nomade, de la dégustation de nos crus, mais aussi un concours (jury et public), de l'animation musicale avec le groupe JIG IS UP, et une tombola (un Magnum de Rosé Terre de Berne à gagner)".

Plus d’infos: https://www.facebook.com/events/219055065472519/

Quelques conseils pour le confort de tous :

- Entrer sur le domaine en passant par l'entrée située Route de Salernes, pour avoir un sens unique de circulation. Une signalétique sera mise en place à Lorgues.

- venir un peu plus tôt (entre 10h et 11h) pour pouvoir stationner tranquillement et prendre le temps de découvrir le domaine, aller à la rencontre des food trucks présents, qui se feront un plaisir de vous expliquer leurs spécialités.

- faire du co-voiturage : donner rendez-vous à vos amis sur un parking de Lorgues, de Flayosc ou d'ailleurs, et partager un véhicule. C'est écologique et solidaire !

 

Lire la suite